Histoire Hannon 5

Dixième partie: Résistance personnelle

Nouvelle Planète Impériale Hannon: deux ans plus tard

Nuit sombre et pluvieuse dans les rues de la cité, la lumière des étoiles se reflètent dans les flaques d'eau. Une femme marche à l'ombre des parapets, elle a peur. Les troupes d'Adriel avait imposées un couvre feu et elle le violait, elle ne savait pas ce que les soldats faisaient aux contrevenant mais des rumeurs de tortures atroces emplissaient les cauchemars des gens. Mais elle était obligée de vivre la nuit car elle devait nourrir son enfant et pour cela elle devait voler, sinon ils ne pourraient survivre. Elle arriva près d'une place. Celle-ci a été récemment aménagée à la gloire d'Adriel. Une statue de lui au centre de la place dans un mouvement de noblesse et de majesté. Toute la populace avait du aller à son inauguration sous la menace de l'armée, ceux qui résistaient ou sifflaient furent emmenés et jamais revus. Elle avança prudemment contre les murs quand elle entendit un bruit, une patrouille! Elle se cacha dans les buissons et se concentra sur les mouvement des soldats, ne surtout pas partir trop vite! Ils passèrent un à un, chaque pas semblant une éternité puis enfin le dernier disparut au loin. Elle se releva et tourna dans une autre rue pour tomber face à face avec deux gardes en congé, le moment de stupeur passée ils la mirent en joue. L'un des deux, un à l'air jeune mais cruel lui ordonna de s'appuyer au mur et lui passa les menottes. Elle protesta qu'ils n'avaient pas le droit puisqu'ils n'étaient pas en service mais cela ne fit que faire rire les deux gardes.

« On te garde pour un autre usage ma jolie » Ricanait-il en lui caressant la joue.

Elle fut conduite un peu plus loin dans une impasse sombre et sale, les deux gardes lui enlevèrent les menottes, la jetèrent violemment et la laissèrent se relever péniblement pendant que le jeune s'adressait à elle

« Tu vas nous faire le plaisir de te déshabiller ma jolie, on veut s'amuser avec toi cette nuit »

Crachant sur les gardes elle répondit qu'elle ne se laisserait pas faire. Le jeune la gifla et lui répéta que si elle refusait encore une fois ils le feraient eux même! Elle donna un coup de pied à l'entrejambe du jeune qui tomba à genou et courut hors de l'impasse, mais l'autre garde la rattrapa et lui tordis le bras dans le dos, elle cria de douleur et les supplia de la laisser tranquille. Le jeune vint près d'elle et lui dit qu'elle allait le payer. Il sortit un couteau et le glissa sur le tissus des habites de la fille

« Il faudra être une très sage et une très gentille fille si tu ne veux pas sentir cette lame glisser à l'intérieur de tes tripes, vas tu l'être? »

Elle acquiesça apeurée à l'idée de mourir. Les gardes la retinrent et le jeune commença par découper sa robe, la déchirant jusqu'en haut et la jetant au loin. Ricanant il fit jouer la lame sur la peau de la fille jusqu'à son soutien gorge...

Mais ses yeux se remplirent de surprise et de douleur, il lâcha le poignard qui résonna en tombant sur les pavés et tomba de coté, une tache rouge s'étalant au dos de son uniforme. La fille cria d'horreur et le second garde dégaina son arme et regarda apeuré autour de lui, quand une ombre surgit d'au dessus de lui et le frappa à la tête. L'ombre se retourna vers la jeune fille et l'aida a se relever. Il était habillé en noir mis à part un oeil rouge sur sa poitrine, un oeil évoquant la colère qui transparaissait dans ses yeux. Il dit a la jeune fille de s'enfuir et de ne plus craindre d'être attaquée, la voyant courir au loin il se retourne face au second garde encore assomme, attacha une corde à son cou et sans qu'une lueur de pitié ne paraisse dans ses yeux il tira la corde d'un coup brusque et l'attacha à un crochet dans le sol puis il disparut dans la nuit, un oeil rouge de colère peint sur le mur. Son nom? Le Veilleur.

Palais Impérial occupé, le lendemain


Adriel était à son bureau, comme d'habitude son père voulait savoir ce qu'il se passait sur cette maudite planète et comme d'habitude il avait de mauvaises nouvelles. Le Veilleur avait encore agis et la population avait des sympathies avec lui, pire encore, la fille d'Hassan était toujours en fuite, après deux ans! Il parcourut la missive jusqu'à la fin, son père et sa mère allaient visiter la planète, ainsi que son frère. Il faudra être prudent, il faudra avoir une victoire à leur présenter avant leur arrivée dans trois jours. Il appela ses généraux et leur exposa la situation.

« Je veux le Veilleur ou la fille d'Hassan vivant avant leur arrivée. Sinon je devrais sévir! »

« Oui mon Seigneur, mais ils sont très difficile à attraper. Dès que nous avons une piste elle disparait ou se révèle fausse »

« Je m'en contrefiche trouvez les et amenez les moi! »

« Nous avons une piste sérieuse cette fois nous sommes convaincu que nous aurons Elena Seigneur »

La Cité: Zone Industrielle

Le Veilleur se souvenait de ce jour il y a deux ans, il avait vu sa mère violée par l'envahisseur puis assassinée, ses frères mutilés. Ses voisins assassinés. Il n'avais rien pu faire, rien. Il avait couru dans les rues jusqu'au palais pour tuer l'homme qui avait créé cela, mais avant d'y arriver il fut percuté par une femme, une femme magnifique. Elle lui hurla de courir pour s'échapper, les soldats étaient proches. Ensemble ils se cachèrent et s'entrainèrent. Il ne sut que plus tard que la femme était Elena, récemment échappée des prisons d'Adriel. Ils décidèrent que l'un devait préparer une résistance alors que l'autre devait redonner l'espoir en montrant que la résistance était possible, ceci était son rôle. Petit à petit ils se rapprochèrent jusqu'à devenir amants, mais des amants cachés, en fuite. Aujourd'hui ils devaient se revoir après des mois de séparations, il en était exalté. Il vit le lieu du rendez-vous, une obscure masure à l'ange d'une ruelle, une maison qui n'attirerait pas l'attention. Il entra et la vit dans le lit, endormie, il la contempla puis il remonta délicatement la couverture sur elle. Puis il entendit un bruit, se penchant à la fenêtre il vit une cohorte de soldats encercler la maison, qui avait trahis? Il réveilla Elena et lui expliqua la situation. Ils montèrent sur le toit et tentèrent de fuir par cette voie, mais une sonde espion les aperçu et transmis l'alerte. Tous deux dégainèrent leurs armes et se préparèrent à combattre.

Les troupes montèrent sur le toit et tirèrent, la chaleur des lasers poursuivaient les deux fuyard qui y répondaient par les propres armes. Les gardes étaient toujours plus nombreuse et Elena avec Le Veilleur reculaient pour trouver une issue. Ils arrivèrent au bord du toit et virent qu'ils pouvaient sauter sur un autre et fuir par la. Elena sauta la première mais fut touchée par un tir, elle tomba gémissante et ne se relevant pas. Le Veilleur la suivit et la mis à l'abri, ne voulant pas l'abandonner. Mais Elena lui demanda de fuir pour permettre à la résistance de survivre. A contrecoeur il le fit et laissa Elena.

Les gardes arrivèrent et la virent étendue sur le sol, mais ne purent trouver Le Veilleur. Ils attachèrent Elena et la poussèrent dans un fourgon. Adriel sera content.

Place Publique: deux jours plus tard

La populace avait été conviée a voir la famille d'Adriel et l'exécution d'une dangereuse criminelle. Toute la place était remplie, la famille d'Adriel sur un promontoire, les soldats surveillaient derrière de lourdes grilles. Adriel voulait montrer à sa famille qu'il avait capture celle qui lui résistait, le spectacle serait à la hauteur.

Des gardes se frayèrent un chemin dans la foule en tabassant ceux qui les bloquaient, une prisonnière au centre en chemise blanche lacérée et pied nu, elle fut amenée près au centre de la place ou trônait une guillotine. Adriel prit la parole sur de son pouvoir.

« Mon Peuple, voici Elena, votre ancienne Princesse. Elle est condamnée a mort pour traitrise et terrorisme! Ceci est la fin d'une époque de terreur pour vous! »

La populace commença a s'agiter et a insulter Adriel, celui-ci les fit taire en ordonnant des coups de semonces. Soudain un garde tomba! Le veilleur était la, à l'autre bout de la place. Il s'avança avec agilité attaquant les gardes a sa portée il arrivait près d'Adriel. Il ne voulait qu'une chose, le tuer pour en finir! Il arriva dans le promontoire voulut porter le coup puis vit Elena menacée par des soldats. Adriel lui dit d'abandonner et de se rendre si il voulait qu'elle vive. Avec désespoir Le Veilleur baissa son arme. Adriel se tourna vers lui et ordonna aux gardes de l'éloigner puis il ordonna la mise à mort d'Elena. Elle fut attachée à la guillotine et la lame tomba tranchant sa tête d'un seul coup. A ce son la foule se révolta et fit tomber les grilles. Adriel ordonna de tirer sur la foule et partit se réfugier en direction du Palais. Mais Le Veilleur profitant du chaos s'était échappé et le poursuivit. Alors que la foule massacrait les derniers gardes et montait elle aussi vers le palais.

Adriel et sa famille arrivèrent à l'entrée puis Adriel se figea surpris. Le Veilleur était déjà la, son couteau à la main. Il le lança et touche Adriel au coeur, celui-ci tomba agonisant sur les marches et roula jusqu'en bas. Son père regarda la scène puis Le Veilleur avec rage et entra dans le palais renfermant les portes et fuya vers leur vaisseau pour se réfugier dans l'espace.

Le chaos de la révolte gronde dans les rues, Adriel est mort, Elena est morte. Mais qui sait comment va réagir le père d'Adriel? Le veilleur partir, sa tâche n'était pas terminée...

Les commentaires sont fermés.