15/05/2007

Histoire de la Confrérie 1

Histoire de la Confrérie, La Genèse:

An mille de notre ère, l'humanité est jeune mais déjà la bataille des forces du bien contre les forces du mal s'annonce terminée. L'humanité appartiendra à l'un ou à l'autre camp. Les forces durant la dernière décennie se sont battues plus fortement que jamais. Les hommes sont tiraillés, les révoltes, meurtres et guerres n'ont qu'un seul rival, la toute puissance de l'Église. L'aube du jugement dernier approche...

Côtes françaises

Le matin est frais, L'horizon vide, les gens se réveillent doucement. Mais un point noir apparait au loin, un bateau approche des côtes. La populace curieuse regarde l'horizon car ce n'est pas tous les jours qu'un navire vient par chez eux, lentement le bateau s'approche. Puis un cris! « LES VIKINGS, CE SONT LES VIKINGS » Un vent de panique avance dans le village, c'est un Drakkar, les Vikings attaquent! Tout le monde fuit, les soldats sont alertés et se préparent à la bataille. Les armures étincelèrent sous le soleil, les épées flamboient aux mains, l'aube sera sanglante!

Lentement, lentement le drakkar s'approche pour enfin toucher terre, les vikings sautent du pont et courent dans l'eau en hurlant des insultes aux soldats, ceux-ci se préparent au choc de la bataille, dix mètres, cinq mètres, quatre mètres, trois mètres, deux mètres... BANG, le fracas des combats se répercute dans le village apeuré. Haches et épées contre bouclier et armures, le sang gicle, les blessés agonisent en poussant des râles. L'énergie du meurtre et du désespoir pousse les combattants a tout faire pour survivre, rien n'a plus d'importance que de survivre a cette journée..

Les soldats français prennent finalement le dessus. Les Vikings étant petit à petit repoussé vers la mer les français se prennent a ressentir la joie de la victoire.

Soudain, un bruit déchirant retenti! La mer s'ouvre sur une créature sombre faisant près de deux mètres, entièrement vêtue de noir un halo de peur,de puissance et de cruauté semblait en émaner, elle porte une gigantesque épée et deux ailes ,dont on aurait dit qu'elles furent arrachées avec force, étaient dans son dos. Il s'avança sur la côte sans faire l'impression d'avoir remarqué les vikings qui eux-même se demandèrent si ils n'étaient pas en danger, les soldats ressentaient une terreur infinie, la plupart fuyaient et ceux qui restèrent allèrent combattre l'apparition. Hurlant pour se donner du courage ils chargèrent l'épée au clair, la créature s'arrêta et regarda certains des hommes droit dans les yeux, ceux-ci laissèrent tomber leur arme et se mirent à genou suppliant l'âme noir de les épargner. Puis l'ange noir dégaina son épée et attaqua le reste des soldats. A dix contre un ils ne réussissaient pas a trouver une faille, pire ils perdaient. L'ange répondaient a tous les coups, parait chaque attaques et trouvait les faiblesses de chaque hommes, il les démoralisaient en leur parlant du sort de leurs familles et des tourments de l'enfer qu'ils subiront!

Mais pendant ce temps l'un des fuyards courait chez son Seigneur, arrivé près de lui essoufflé il lui expliqua la situation.

« Mon Seigneur, des Vikings ont abordés nos côtes! »

« Eh bien, ou est le problème? Repoussez les! »

« Nous le voudrions bien Mon Seigneur, mais une créature de l'enfer a émergé de l'est, elle est en train de tous nous exterminer, nous avons besoin de vous Mon Seigneur! »

« Une créature de l'enfer vous dites? Que la garde se prépare, nous allons combattre et vaincre! Au nom de Dieu tout puissant! »

Quelques temps plus tard la Garde était rassemblée devant le château, le Seigneur de celui-ci arriva, flamboyant dans son armure polie et l'air noble de la justice divine le suivait ou qu'il passe. Il se tourna vers son armée et pris la parole.

« Soldats, vous êtes l'élite de mes combattants! Vous êtes le dernier espoir de notre Peuple! Soldats, sur la plage une créature de l'enfer offre son concours aux Vikings. NOUS LES VAINCRONS! Car la justice de Dieu nous suis! Avec Son aide nous les extermineront! Avec Son aide nous les ferons bruler en enfer, la d'où ils n'auraient jamais du repartir, la ou est leur vrais demeure! Soldats, vous êtes le bras armé de Dieu ici et nous vaincrons en Son nom! A L'ASSAUT! »

Dans un fracas de tonnerre l'armée parti au galop en hurlant le nom de Dieu! Le bruit était apocalyptique et ceux qui était sur le chemin ressentaient un mélange de peur et de fierté en les voyant.

Les cavaliers arrivèrent sur la plage avec leur Seigneur en tête, ils chargèrent sans perdre leur courage. L'ange noir fut surpris mais se remit vite de cette intrusion et abattit les cavaliers a sa portée. Le Seigneur décida d'attaquer l'homme noir. En criant son amour de Dieu il chargea mais le vil ange le mit a terre d'un coup d'épée. Le seigneur se releva et se prépara à combattre de toutes ses forces cet être maléfique. Mais cela était trop peu et il fut mit a genou, l'ange noir lui parla:

« Mortel, je suis bien plus puissant que toi, tu as voulu me défier et tu as perdu. Ton âme est mienne à présent. Voit a quoi t'a servi ton seigneur Dieu! T'a t'il aidé? Non il vous a abandonné, joins nos rangs ou tu connaitras les supplices de l'enfer. Fais ton choix! »

« Mon Seigneur, le Dieu de toutes choses, me protège. Nous avons perdu ici mais ton maitre sera vaincu, ceci est dans l'ordre des choses. Je resterais fidèle à Son amour pour moi, il me sauvera! »

« Ainsi soit-il mortel, tu subiras donc pire que la mort. »

L'ange abattit son arme sur la tête de l'homme, celle-ci alla rouler jusqu'à la mer devant tous ses anciens soldats qui, catastrophé, s'enfuirent du lieu de mort laissant les Vikings et leur protecteur seuls.

« Vikings! Écoutez moi! Je vous ai permis de vaincre, pillez, tuez, violez les femmes, au nom du Démon vous avez tous les droits! »

La terre se fendit en deux, un escalier descendant dans d'infernales profondeurs apparut, et le déchu l'emprunta pour revenir vers son maitre.

Armagedon a commencé!

Rome, Le Vatican

Les rues de Rome, gorgées d'histoires, sont le lieu de toutes les manipulations, de toutes les conspirations. Le lieu où les hommes bons sont censés retrouver leurs forces. Ici vit un homme, un homme dont le destin est exceptionnel. Son nom est Zaccaron. Mais pour l'instant cet homme n'a pas conscience de sa prochaine puissance.

Zaccaron est convoqué dans les locaux du Pape ou il doit apprendre ce qui se passe dans ce monde. Furtivement il traverse la ville et arrive dans une petite alcôve sombre ou deux hommes l'air menaçant gardent une petite porte. Il passe devant eux en leur donnant le mot de passe et ouvre la porte. Il emprunte un escalier sombre et glissant qui descend dans les profondeurs d'une cave. Cette cave est petite et froide, seules quelques torches l'illumine, au centre une table est dressée avec trois hommes autour. Ces trois hommes sont les piliers de la puissance armée de l'Église. Personne ne connait leur vrais noms mis à part les plus hauts gradés de l'Église. Ils s'occupent respectivement du peuple régenté par la Chrétienté, des combats armés et des affaires de possession et de démons. Zaccaron s'assit en fasse de ces Chrétiens si puissants, si pieux et attendit qu'ils lui parlent.

« Etes-vous Zaccaron? »

« Oui »

« Savez-vous pourquoi nous avons avons convoqué? »

« Non »

« Pas même une petite idée? »

« J'ai pensé que cela pourrait avoir un lien avec les rumeurs d'action démoniaque un peu partout... »

« C'est la raison oui, l'enfer s'ouvre, de plus en plus de Déchus s'attaquent aux hommes et a Dieu. En France un Ange déchu a participé à une bataille avec les Vikings païens, les morts se lèvent en Allemagne, les sorcières sortent ouvertement de leurs cachettes, sans oublier que les affaires d'exorcisme explosent, que les cultes païens reviennent parmi nous! En Angleterre il y a eu un sacrifice d'enfants, il furent immolés! Le Chaos s'installe Zaccaron, la fin, nous le sentons, est proche. »

« Mais pourquoi n'agissons nous pas? »

« Nous allons le faire, vous êtes envoyés en France pour enquêter sur cet Ange Noir, puis vous irez en Angleterre récoltez des informations sur le culte qui sacrifia ces enfants. Vos informations seront précieuses dans cette guerre et pour vous aider nous vous donnons cet anneau, il vous identifiera auprès de nos agents! Ne nous faites pas défaut. »

L'anneau en question était un bijou en argent le plus pur une aile finement ciselée de chaque coté de celui-ci et au centre un second anneau. Cette ornement représentait un Ange de Dieu et, donc, le représentait comme son envoyé.

« Au nom de Dieu je trouverais la vérité, et la vérité nous conduira à la victoire! »

« De grandes paroles, gardez cet état d'esprit. Allez y maintenant, vous avez beaucoup à faire. »

Zaccaron se leva et remonta hors de la cave, il alla chez lui préparer ses affaires et partit pour la France! Un ange déchu devait être trouvé, et il allait s'en charger!

Côte Française


Zaccaron venait d'arriver au lieu de la bataille après des mois de voyages, celui-ci s'était bien déroulé bien qu'il ait souvent eu l'impression d'être suivi. Il alla tout de suite au château du défunt Seigneur pour voir son fils. Il passa la grande porte et alla directement à la salle du trône demander audience. Il fut bien accueilli et demanda out de suite un entretient privé, ce qui lui fut accordé.

Enfin seuls il expliqua ce qu'il faisait ici et demanda des informations, mais le Seigneur ne put lui répondre car il ne sortait que rarement au-dehors à la différence de son père. Il ne savait donc pas ce que le Peuple pourrait savoir mais il se demandait pourquoi son père, si brave et si fort dans sa foie, avait du mourir. Zaccaron ne put le lui expliquer, ce qui le troubla quelque peu, et parti voir les fermiers.

Arrivé au lieu du pillage il remarqua qu'il n y avait pas d'enfants, se renseignant sur ce fait on lui apprit que les Vikings les avaient enlevés pour on ne sait quelle raison. Les paysans avaient l'air abattus et furieux de leur perte, on leur avait appris que Dieu les protégeait mais avait il agi pour eux? Zaccaron, après avoir tenté de les rassurer sur la justesse de leur foie et grâce a leurs témoignages, fit tout de suite le lien avec les sacrifices en Angleterre car aucun anglais ne s'était plaint de la perte d'un enfant. Il alla voir le lieu de la bataille mais n'y vit rien d'intéressant, tout avait été nettoyé.

Son enquête le mènera donc en Angleterre, mais qu'allait il découvrir dans ce pays aux légendes tenaces? Et qu'y découvrira t'il? Le Mal? Ou seulement la peur et les rumeurs? Quoi qu'il en soit il devait prendre le premier bateau en partance de Southampton ou il irait chercher son guide.

Londre

Dès qu'il débarqua Zaccaron se mit en quête d'un guide, de préférence un bon chrétien mais n'en trouva point près du port. Il alla tout de suite à l'église la plus proche pour chercher une personne pouvant l'aider. Il entra dans une petite église et avança le long des rangées vers le curé, un petit homme a l'air avenant.

« Bonjour mon père, pourriez vous m'aider? »

« Bonjour mon fils, je ferais de mon mieux pour aider l'un des nôtres. »

« Je suis en mission d'enquête sur les sacrifices humains perpétrés dans les catacombes et j'ai besoin d'un guide de confiance pour m'y emmener. »

« Cela pourrait se révéler dangereux, je vous suggère de prendre un garde nommé Stephen qui se trouve certainement à la caserne, il saura vous protéger, dites lui que je vous envoies. »

« Merci mon Père, que Dieu vous protèges. »

« Vous aussi mon fils, vous aussi... »

Zaccaron suivit les indications du curé et se rendit à la caserne. Arrivé il interrogea les soldats pour savoir ou se trouvait Stephen. On lui apprit qu'il s'entrainait dans la cour ou il s'y rendit donc. Cet homme était fort, cela se voyait à ses mouvements surs et précis, ce sera un bon guide et un bon garde du corps. Il lui proposa donc de l'accompagner dans les catacombes pour le diriger vers le lieu impie des sacrifices, ce qu'il accepta sans grandes difficultés.

Ils partirent de suite et quittèrent la ville pour entrer dans la forêt, une forêt sombre et millénaire, d'étranges créatures semblaient les poursuivre le long de leur marche, mais il n y eut aucun accidents. Ils virent, petit à petit, l'entrée sombre et béante du tombeau se détacher devant eux. Il faisait encore jour mais la proximité de la mort semblait avoir amoindri la force du soleil. Zaccaron demanda a son compagnon si il avait quelques idées sur le pourquoi de cet ignoble sacrifice. L'homme lui compta alors que la légende disait qu'un artéfact puissant était enfuis dans ces catacombes et que seul une mort violente pouvait le dévoiler, mais jusqu'ici toute les tentatives de l'Église ou de Satan ont échoué, personne n'en connait la raison. Ils finirent pas entrer dans le noir et allumèrent une torche, leur visite risquait d'être longue.

Ils parcoururent le labyrinthe des tunnels composant ce lieu de morts durant des heures et des heures, au dehors le soleil se couchait et les créatures de la nuit se réveillèrent, les suivant furtivement. Zaccaron vit soudain un petit corps blanc sur le sol, ils avancèrent plus prudemment encore et s'aperçurent que c'était l'un des enfants, un papier était posé sur le sol à coté du corps. Zaccaron le prit et y lut que l'objet se trouvait dans une pièce proche, la légende était-elle vraie?

C'est ce moment que choisirent les suppôts de la nuit pour attaquer!

Ils apparurent soudain, plus sombre que la nuit, plus rapide que le vent, criant de toute leur haine et suant le mal. Il étaient vampires et goules, les premiers envoyés du malin.

Le brave guide se porta à leur rencontre et cria:

« Zaccaron, j'ai vu votre anneau. Je suis l'un des soldats de Dieu et mon devoir est de vous aider dans votre mission! Partez, trouvez cet objet! Je les retiendrais! »

Zaccaron courut, passa un coude du couloir et le guide disparut a ses yeux.


Durant ce temps Stephen dégaina son épée et se prépara à l'affrontement. Depuis des années il s'entrainait pour ce combat, aujourd'hui il allait montrer sa valeur a son Dieu! Ses ennemis étaient forts, mais lui avait la foi, ce n'était pas lui qui tenait l'épée, c'était Dieu, il était devenu l'outil de Dieu dans ce combat, la fin des temps reposait sur lui car si le Malin arrivait a s'emparer de l'artéfact tout serait perdu, absolument tout!

Il vit la première goule lui sauter dessus mais il la coupa en deux en plein vol, une seconde l'attaqua par derrière, il se retourna et l'assomma avec son bouclier. Ce fut cet instant que choisis le vampire pour l'attaquer. Stephen sentit une morsure dans le cou et tomba à genou un instant mais enfonça son épée en arrière dans le coeur de l'ignoble créature.

Stephen lâcha son bouclier et prit une torche au mur, il courut contre l'armée des ténèbres, brulant et décapitant ses soldats, mais lui-même était touché et de plus en plus affaiblis.

A cet instant apparut un Ange Noir, Stephen ne le vit pas tout de suite et continua de se battre, croyant que les impies reculaient à cause de lui. Essoufflé il se retourna et il vit!

« Mortel, tu est vaillant, mais jamais tu ne me battras! Rejoins nous et prend la puissance du mal! Nous te donnerons bien plus que tout ce que tu n'as jamais pu rêver! »

L'oeil fanatique Stephen s'élança en direction du Déchu, un cri de rage sortant des tréfonds de son âme. Le déchu sortit son épée et décapita Stephen d'un seul mouvement, le corps tomba en avant tandis que la tête volaient à l'autre bout du couloir et la légende prit vie!


Zaccaron s'était réfugié dans une petite salle, il entendait les bruits du combat, il sut quand l'Ange Noir fut arrivé, il entendit sa voix, puis plus rien. Mais soudain une lueur apparut sur une tombe. Une épée était apparue, enfoncée dans la roche, son acier étincelait, sa puissance se sentait dans les entrailles de Zaccaron. Il s'avança et arracha la lame de la roche! Il recula et admira l'objet de tant de douleurs.

« Bravo Zaccaron, vous avez brillamment rempli votre office, à présent donnez moi l'épée »

Un homme flamboyant se trouvait derrière Zaccaron et sa majesté l'intimidait.

« Mais, qui êtes vous? »

« Je suis un archange, Stephen ,dans son sacrifice, me permit d'arriver ici sans détour »

« Il est mort? »

« Oui, mais cela n'a aucune importance, le sacrifice fait partie de cette guerre. Donnez moi cette épée, votre nom sera loué de tous, vous deviendrez peut être un Ange. »

« Vous parlez de sacrifices, tuer est mal d'après vos propres lois! »

« C'est le sacrifié qui choisit, mais ça n'a aucune importance, donnez moi cette épée Zaccaron! »

Puis Zaccaron vit un homme noir entrer et il entendit sa voix, c'était l'Ange Déchu!

« Zaccaron! Ne leur donnez pas cet objet! Vous savez ce qui va se passer, vous devrez les servir fanatiquement, vous mourrez au combat et deviendrez un martyre. Non rejoignez nous Zaccaron, nous vous donnerons la puissance et le luxe, rien ne vous sera demandé sauf cette épée. Rejoignez-nous. »

Zaccaron ne savait que faire, des deux cotés il semblait que le mal était fait d'une façon ou d'une autre, puis il sut comment départager les deux protagonistes.

« Répondez, si je vous donnes l'épée et que vous gagnez, que ferez-vous? »

L'Archange répondit en premier:

« Nous instaurerons la Loi de Dieu, personne ne devra la violer si il veut vivre dans la paix éternelle! Le monde sera bon. »

Puis le Déchu parla:

« Nous détruirons tous ceux qui oseront aimer Dieu, le monde sera mis à feu et à sang, seul le pouvoir comptera! »

Zaccaron avait compris, enfin il savait quelle voie il allait choisir. Dieu, ou celui qui se faisait passer pour lui, voulait obliger les hommes à l'aimer et, pour cela, les avait manipulé au sein de l'Eglise alors que le Diable ne voulait que son pouvoir personnel et ne le cachait pas, les deux n'étaient que des rivaux ne souhaitant que le même pouvoir! il regarda l'épée, sa puissance semblait irradier en lui. Il se tourna vers le Déchu et courut en sa direction, l'épée s'enfonça dans la corps de l'Ange Noir, qui tomba en avant, mort. L'archange souriant se tourna vers Zaccaron mais avant qu'il puisse parler Zaccaron le décapita. Puis, enfin, parla:

« Écoutez moi, je fais le serment de lutter contre vous deux, je fais le serment de servir l'Humanité, jamais je ne vous permettrais à l'un ou à l'autre de gagner! Vous n'aurez aucun répits! »

Après des millénaires de luttes et de morts pour prendre le contrôle de l'Humanité, après des milliers de millénaires à ne choisir qu'entre le Bien ou le Mal, une troisième voie était née. La Confrérie allait veiller sur les hommes, enfin l'Humanité serait protégée!

An 2000 après J.C, New York

Une rue sombre dans une ville illuminée, une cave sombre dans une terre creusée, un homme sombre sous fond de lumière écrit dans un livre. Il vient de compter les débuts de la Confrérie. Durant près de mille ans leur combat fut réussit, l'Armagedon n'eut pas lieu. Mais à présent le monde encourt à nouveau le danger que le Bien ou le Mal réussisse à vaincre. A nouveau les armées se préparent, bien plus puissante qu'avant. Cette fois toutes les forces seront lancées pour vaincre, déjà les prémisses des violences futures apparaissent.

Nous sommes le premier janvier de l'an deux mille et l'heure de la fin des temps approche!

10:29 Écrit par Hassan dans Textes | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.