15/11/2007

Question légale sur les sans papiers ou requérants déboutés

Si je trouve un sans papier/un requérant débouté dans la rue en danger de mort dois je le laisser mourir?

15:19 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |  Facebook

Commentaires

Certainement pas. Vous vous exposeriez à une poursuite pénale pour "omission de prêter secours" (art. 128 CP). Le Code pénal s'applique non seulement aux auteurs séjournant irrégulièrement sur le territoire mais aussi lorsqu'une victime est en séjour irrégulier!

Écrit par : Alex Dépraz | 15/11/2007

Bonjour,
merci de votre réponse. Néanmoins je me pose toujours la question de savoir si la suisse continue de considérer les "étrangers" déboutés comme étant égaux aux suisses. Et je ne suis pas le seul.

Écrit par : Hassan | 15/11/2007

Hassan, el problema no es solo de la suisse!
Es igual en mi pais de origen o en el tuyo.
Siempre un extranjero, aunque aprenda el idioma y sus costumbres, inclusive adoptando su religion, no deja de ser extranjero.
El tiempo difiere de uno a otro pais en cuanto a la posibilidad de obtener la ciudadania absoluta para tener el derecho de ser elegido como autoridad a nivel cantonal o federal, pero, aun asi...sigues siendo extranjero!
Mi pais es un pais de inmigrantes y nativos, que con algunas excepciones, dio acogida ( y lo sigue haciendo) a españoles (mas de un millon), italianos (mas de medio millon), franceses, alemanes y....suizos (es el pais en america latina que tiene mas suizos), pero alla,
las cosas son diferentes!!
Digamos que somos mas abiertos y eso lo tienes o no, pero no se puede obligar a ser solidario, abierto, sin complejos de inferioridad o superioridad.
Los seres humanos somos distintos, pero nos parecemos en nuestras debilidades cuando se trata de considerar a los demas.

Écrit par : Rolando Antelo | 16/11/2007

Bonjour,
je suis désolé je ne comprend pas ce que vous avez écrit.

Écrit par : Hassan | 16/11/2007

Ese es el problema principal que Ud. tiene, no entiende y tampoco sabe que existen traductores!
Una Pena!
No estoy seguro que su pregunta nazca del corazon.
Yo, al contrario de Ud., si lo entendi.

Écrit par : Rolando Antelo | 29/11/2007

seulement une aide pour que tu puisses le comprendre.
Hassan, le problème n'est pas seul du suisse!
Il(Elle) est égal dans mon pays d'origine ou dans le tien.
Toujours un étranger, bien qu'il(elle) apprenne la langue et ses coutumes, en adoptant inclusivement sa religion, ne cesse pas d'être étranger.
Le temps diffère de l'un à un autre pays en ce qui concerne la possibilité d'obtenir la citoyenneté absolue pour avoir le droit d'être choisi comme autorité à un niveau cantonal ou fédéral, mais, et encore ... tu continues d'être étranger!
Mon pays est un pays d'immigrants(immigrantes) et natifs qui avec quelques exceptions, a donné un accueil (et il(elle) continue de le faire) aux Espagnols (plus d'un million), les Italiens (plus du demi-million), français, allemands et .... les Suisses (c'est le pays dans america latine qu'il(elle) a comme plus suisses), mais là-bas, les choses sont différentes!!
Disons que nous sommes plus ouverts et tu as cela ou non, mais on ne peut pas obliger à être solidaire, ouvert, sans des complexes d'infériorité ou de supériorité.
Les êtres humains nous sommes distincts, mais nous ressemblons dans nos faiblesses quand il s'agit de considérer les demas.

Écrit par : Mendoza | 11/11/2008

seulement une aide pour que tu puisses le comprendre.
Hassan, le problème n'est pas seul du suisse!
Il(Elle) est égal dans mon pays d'origine ou dans le tien.
Toujours un étranger, bien qu'il(elle) apprenne la langue et ses coutumes, en adoptant inclusivement sa religion, ne cesse pas d'être étranger.
Le temps diffère de l'un à un autre pays en ce qui concerne la possibilité d'obtenir la citoyenneté absolue pour avoir le droit d'être choisi comme autorité à un niveau cantonal ou fédéral, mais, et encore ... tu continues d'être étranger!
Mon pays est un pays d'immigrants(immigrantes) et natifs qui avec quelques exceptions, a donné un accueil (et il(elle) continue de le faire) aux Espagnols (plus d'un million), les Italiens (plus du demi-million), français, allemands et .... les Suisses (c'est le pays dans america latine qu'il(elle) a comme plus suisses), mais là-bas, les choses sont différentes!!
Disons que nous sommes plus ouverts et tu as cela ou non, mais on ne peut pas obliger à être solidaire, ouvert, sans des complexes d'infériorité ou de supériorité.
Les êtres humains nous sommes distincts, mais nous ressemblons dans nos faiblesses quand il s'agit de considérer les demas.

Écrit par : Mendoza | 11/11/2008

Merci Mendoza et bonne soirée à vous.

Écrit par : Hassan | 11/11/2008

Les commentaires sont fermés.