Le monde de Cashak 4

Seul dans la Plaine:

 

Dans ma cellule j'attends que la sentence soit mise en mouvement. Je suis la depuis quelques jours mais le rituel d'Exclusion demande quelques temps pour être préparé. J'entends des psaumes dehors, ils arrivent. La porte s'ouvre et les servants de la machine entrent dans ma cellule. Ils arrachent mes vêtements et me vêtissent d'une tunique rouge sang. Ils me lient les mains et les pieds a une planche en bois consacrée et entament la procession vers le centre du village. Tous les habitants sont la, attendant mon arrivée. Doucement les servants posent ma planche sur le socle du jugement.

 

Le prêtre de notre village s'avance et se place devant moi, il parle à la foule, a mes amis, ma famille. Il leur explique mes péchés, les fautes que j'ai commisent et il prononce la sentence: l'Exclusion! Il appelle les servants qui amènent le fourneau et la barre de fer du rituel. En chantant avec les croyants il me bâillonne puis il prend la barre, salut l'effigie de notre Empereur et chauffe le bout de la barre. Lorsqu'elle est rougeoyante il s'approche de moi, découvre mon poignet et y applique la barre brûlante. La douleur m'envahit depuis mon poignet et je ne sens plus que cela. Tout le reste disparaît. Puis, lentement, elle reflue et je peux me concentrer à nouveau et regarder mon bras. Mon tatouage d'identification a disparu, je n'ai plus de numéro, plus d'identité.

 

Le prêtre a terminé le rituel et les gens rentrent chez eux un à un avec des paroles de mises en garde en tête. Les servants me délient et me rappellent que j'ai jusqu'au coucher du soleil pour disparaître de la vue des vigiles. Sinon je serais chassé comme un animal sauvage. J'acquiesce lentement et vais chercher le peu d'affaire qu'il m'est permis d'emporter. Les prêtres n'ont jamais imaginé qu'un homme seul puisse survivre dans la plaine glaciale. Enfin je m'avance hors de mon village et le quitte à regret. Je vois la plaine infinie dans sa blancheur en face de moi mais je sais que je dois faire vite. Le rouge se voit bien sur la neige même de nuit.

 

Plusieurs jours durant j'avance et entame mes pauvres provisions. Je ne sais que faire je ne veux que survivre. Petit à petit une idée me vient, je sais que tôt ou tard je mourais dans les plaines gelées. Mais j'ai l'expérience des mines du passé. Je sais que, de temps en temps, on tombe sur une caverne qui ouvre un chemin vers les tours enterrées. Sous la glace j'aurais plus de chance de survivre et je pourrais essayer d'atteindre une ville ou un village ou voler un peu de nourriture? C'est ma seule chance je le sais et je prie les Machines de m'offrir cela.

Les commentaires sont fermés.