06/12/2007

Société de suicidaires

Périodiquement tous les acteurs de la société s'interrogent sur le malaise et les suicides des jeunes. Pour expliquer cela nous trouvons des centaines de raisons et nous mettons en place des milliers d'actions. Pourtant rien ne change. Il se trouve que tout le monde se posent les mauvaises questions et ont nécessairement les mauvaises réponses.

 

Pourquoi nous sentons nous mal dans ce monde, cette société? Une société qui contrôle tout, une société qui nous répète jours après jours que tout va du mal au pis. Une société ou même le plus brillant des étudiants risque de se retrouver au chômage après avoir décroché son diplôme. Sans oublier qu'il ne se passe pas un jours sans que l'on nous répète que le monde va mal et que nos enfants, nous, devrons trouver une solution pour survivre. Une société ou l'on nous demande d'aider d'autres personnes en état de faiblesse alors que tout le monde nous dit que le manque de crédits nous empêcheras de recevoir ces aides.

 

Pire que ça, nous sommes dans une société qui détruit les rêves! Les rêves font partie des êtres humains et tous les acteurs de notre société les détruisent. Quand un jeune veut étudier quelque chose on lui dit "Mais es tu sur que ça te permettra de vivre? Ne devrais tu pas chercher autre chose?". Quand un jeune veut chanter, écrire ou jouer on lui dit et redit "Mais non, tu n'y arriveras jamais, c'est trop dur!". Nous n'avons plus de rêves, nous n'avons plus que des projets de vies. Mais bon sang nous sommes jeunes! Nous avons le droit et même le devoir de rêver plutôt que de penser à notre retraite quand on vient de commencer un apprentissage! Nous n'avons pas à chercher à entrer le plus rapidement possible dans une vie active monotone et sans rêves sous prétextes que les études ne mènent plus à rien! Nous y avons droit!

 

Ce n'est pas pour rien que, moi-même, j'utilise un pseudonyme. Au delà des précautions évidentes dues aux problèmes que l'on peut avoir c'est surtout pour me permettre de rêver sans me faire remettre à l'ordre par un bien pensant qui veut me permettre de créer ma vie active économiquement. Il se trouve que je fais ici une activité purement non économique et inutile. J'écris, je rêve, je réfléchis. Il se peut que peu soient d'accord avec mes pensées, que peu apprécient mes textes et que peu les lisent même. Néanmoins il y a des gens qui apprécient mes histoires, qui me lisent ou qui sont d'accord avec moi. Et plutôt qu'une critique de cette activité inutile on me dit de continuer! Et pourtant, dès que j'en parle dans le cadre réel de la société, on me rentre dedans en me sermonnant pour que j'arrête de rêver et que je crée quelque chose d'utile économiquement.

 

Vous vous demandez pourquoi les jeunes veulent mourir? Vous devriez changer votre question par une bien plus choquante et terrible: Pourquoi les jeunes voudraient ils vivre?

11:24 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook