29/01/2008

Podcasts Ciel et Espace du 16 janvier au 24 janvier

Pour les podcasts du 16 au 24 janvier voici la liste:
Pour commencer nous retrouvons les éphémérides du 25 au 31 janvier.

Ensuite nous avons deux nouveaux épisodes sur Arianne l'un sur les fusées en elles même et l'autre sur la base de Kourou.

Viennent ensuite deux épisodes nous parlant du temps avec Etienne Klein auteur des "Les tactiques de Chronos" et de "Le facteur temps ne sonne jamais deux fois":
Le Temps épisode 1
Le Temps épisode 2

Qui, justement, nous explique pourquoi il est entré dans le métier d'astrophysicien.

11:35 Écrit par Hassan dans Astronomie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

18/01/2008

Podcast Ciel et Espace du 18.01.08

Aujourd'hui nous recevons la seconde partie des émission sur Arianne.

Et aussi une éphéméride pour les 18 au 24 janvier.

20:11 Écrit par Hassan dans Astronomie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

15/01/2008

Podcast Ciel et Espace du 15.01.08

Voici la nouvelle série de podcast de Ciel et Espace ayant comme thême les fusées Ariane.

15:06 Écrit par Hassan dans Astronomie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

11/01/2008

Podcast Ciel et Espace

Nous voici avec quatre nouveaux podcasts ayant pour sujets l'espace. Pour commencer nous partons sur Mars avec Charles Frankel:

L'homme sur Mars 1

L'homme sur Mars 2

L'homme sur Mars 3

L'homme sur Mars 4

Ensuite nous parlons de sa passion avec Bertrand Cordier.

Puis nous chercherons l'antimatière dans la Voie Lactée avec l'aide d'integral:

Antimatière 

Et enfin nous écouterons ce que le ciel nous promet du 11 az 17 janvier grâce à l'ephéméride.

Bonne écoute à tous. 

11:26 Écrit par Hassan dans Astronomie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

06/01/2008

Le monde de Cashak 5

Chasseur

Cela fait trois jours que je marche les nuits noires suivants les jours blancs. J'ai encore pour une semaine de provisions mais je ferais mieux de trouver un moyen de refaire le plein avant. Mon plan était de me diriger vers le nord ou je pensais trouver une grande mine ou me cacher. Pour l'instant je ne vois qu'une colline dont je m'approche chaque heures un peu plus, je crois y voir un rectangle noir mais je doute encore des mes sens. Néanmoins à chaque heures passées l'espoir s'agrandit en moi et chaque pas en avant rend plus net le rectangle sur le blanc pur du sol et du ciel.

Je suis bel et bien arrivé devant ce qui semble être une ancienne voie d'accès à une mine, je vois les piliers de soutient et les traces des roues des chariots sur le sol. Elle semble abandonnée depuis longtemps mais la curiosité me titille. Peut être que les lumières sont toujours fonctionnels? Je fais un pas dans la caverne et une lampe s'allume faiblement, juste de quoi mettre un pas devant l'autre mais c'est déjà cela et cette lumière m'est plus agréable que la dure clarté du soleil. En plus je sens revenir les vieilles habitudes du mineur aguerri, le travail dans la pénombre pour trouver un peu de métal ou d'autres objets plus précieux, l'attention constante pour ne pas glisser dans une crevasse et les sens en alertes. Mon expérience m'indique que je suis en train de descendre une pente douce. Mais avant de continuer je pense que si il y a une entrée de mine il doit forcément y avoir un village, même abandonné quelque part donc je ressortis et j'observais les alentours. J'étais sur le seul promontoire a vue d'oeil et tout autour de moi était froid et blanc mais je remarquais un cercle indéfinissable, une sorte de cuvette. Ce serait parfait pour un lieu d'habitation et je décidais d'y aller en vitesse.

Plus je m'approchais et plus l'évidence frappais aux yeux, c'était bel et bien un village mais est il abandonnée ou non? Je ne pu répondre a cette question qu'arrivé sur place. Je voyais les maisons dont il ne restait que les fondations et plus aucun outils, tout avait été pillé probablement. J'avançais encore un peu et je vis une grande planche sur le sol partiellement recouverte de neige. Intrigué je la soulevais et dans l'entrebâillement un peu de lumière entra me permettant de voir des dizaines de corps bleus et prostré. Avec un gros effort je poussais la planche et j'examinais le premier corps, il était nu, froid au toucher, il portait la marque d'un couteau au niveau du cœur. Tous ces gens avaient sûrement été assassiné comme le premier corps que j'avais examiné. Mais rien n'expliquait pourquoi... Mais une évidence me vint à l'esprit, le massacre n'était pas vieux moins d'un an au vu de la quantité de neiges cachant les preuves.

Cette macabre découverte en tête je remontais dans la mine je n'y aurais pas plus de provisions mais j'y serais a l'abri du vent et, parfois, les couloirs que nous découvrons dans les mines rejoignent d'autres mines. Je descendais, descendais et descendais encore. Puis j'arrivais a un endroit ou des poutres de fers jaillissaient du sol gelé. Il y avait une faille entre les poutres et j'imaginais que les mineurs de cet endroit allaient suivre les poutres pour les dégager. Mais quand j'y descendis je vis que la faille continuait et suivait les poutres en tournant autour. Ce devait être un édifice remarquable construit par les Anciens il y a longtemps. En observant je vis que le tunnel que je suivais épousait la forme de l'édifice autour de lui et continuais de descendre tant que je le suivais. Puis j'arrivais a un endroit ou le tunnel arrêtait brusquement de descendre. Tapant du pied je compris que les mineurs étaient arrivé jusqu'à la terre même. Mais il bifurquait vers l'ouest alors je le suivis quand, sans prévenir, je me retrouvais dans une salle naturelle. Touchant les murs du doigt je ne sentis pas de neige. Je promenais ma lampe contre les murs et vis une sorte de panneau duquel je m'approchais. Il était blanc et comportais des dizaines de lignes de couleurs différentes et allant dans différents sens avec des points surmonté de mots. Un point était en rouge et plus gros qui devait sûrement signaler l'endroit ou je me trouvais. Les mots au dessus étaient peu visibles mais je pus déchiffrer les lettres « C.AMP .E MA.S ». Dans un coin je vis un escalier descendre et je décidais de le suivre. Je me retrouvais dans une autre salle bien plus longue que large avec une étrange dépression au milieu possédant d'immenses poutres de fers se suivant les unes les autres et continuant a perte de vue dans le tunnel. Tout cela me rappelait les contes du Prêtre, il parlait de grands chariots sous terres suivant le fer plus loin que l'œil ne pouvait le voir pour amener très rapidement loin de l'endroit ou l'on était. Et si j'avais découvert ce qui décrivait ces comtes? Je pourrais aller n'importe ou! Souriant je m'enfonçais en direction de l'ouest dans la noirceur du tunnel.

18:41 Écrit par Hassan dans Textes | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook