Le siège de Briançon

Titre: Le siège de Briançon Esquisse du Compté de Savoie au XI ème sièclele siege de briancon.jpg
Auteur: Jacques Replat
Éditeur: Le Tour
Pages: 128

L'éditeur a publié ce texte dans le but de faire connaitre l'auteur dans les cercles littéraires d'où il semblerait être oublié puisque provincial. Jacques Replat est un écrivain et homme politique du XIX ème siècle qui a à son actif de nombreuses œuvres sur la Savoie. Que ce soient des légendes, des poèmes ou des romans historiques comme le présent texte. Lorsqu'on lit "Le siège de Briançon" on trouve un éloge à la Savoie, sa beauté, sa nature, son histoire et ses particularités. Impression renforcée quand on lit l'avant propos qui nous informe que Replat a été un acteur important dans la sauvegarde de la Savoie dans la France de Napoléon III pour éviter sa division entre la Suisse et la France.

Le texte, en lui même, se déroule au Xi ème siècle au temps de la chevalerie. Replat la magnifie elle et ses vertus et magnifie les beautés naturelles du pays de Savoie ainsi que la bravoure des habitants. C'est un texte facile à lire et qui semble avoir été travaillé pour posséder une part de vérité historique (en sont témoins les notes de bas de pages conduisant à d'autres auteurs). Nous sommes clairement en plein dans le romantisme ce qui peut nous sembler un peu mièvre pour nous qui sommes habitués a des textes moins exaltés. Mais il reste intéressant à lire et je pense que nous pourrions l'utiliser dans le cadre de cours de français plutôt que de le laisser disparaitre. Ce qu'il ne mérite pas.

Commentaires

  • Merci infiniment, Hassan : un compte-rendu fidèle et généreux. Le Romantisme pensait que la poésie même exaltée pouvait ne pas se perdre dans les nues, et intégrer l'histoire, des faits concrets sans se rabaisser et se dénaturer, et je pense qu'il avait raison. Replat est un écrivain éminemment sympathique. Il a d'ailleurs, dans un autre roman, glorifié aussi Lausanne : "Puis, elle m’apparut à son tour, la ville aux trois collines, la Lozène du moyen-âge, élevée au-dessus des vapeurs du lac, comme un palais des fées bâti dans les nuages. Son château épiscopal semble porter encore sur ses noires murailles l’ombre de notre Charlermagne, héros trempé d’or et d’acier, brave comme un preux de la Table-Ronde, et portant ses titres au bout de son épée." Le Charlemagne dont il est question est le comte Pierre II. Mais son style avait de la beauté, je crois.

  • Bonjour,
    merci je ne fais que dire ce que je pense. Bien que je n'aime pas trop le Romantisme j'ai apprécié cette œuvre non seulement pour les perspectives historiques mais aussi et surtout pour la preuve qu'il donne que les bons écrivains ne se trouvent pas qu'a Paris. Parfois on l'oublie. Et j'aime bien la façon dont Replat implique les monuments dans l'histoire. Cela donne une impression de profondeur que j'apprécie.

  • Oui, la description de la forteresse de Briançon est très belle. Et je pense aussi que l'impression de profondeur est réussie, chez lui.

Les commentaires sont fermés.