29/06/2009

L'aube de la nuit. L'alchimiste du neutronium. Conflit

Titre: L'aube de la nuitconflit.jpg
Tome: L'alchimiste du neutronimum: Conflit
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2001 (1997 édition originale)
Pages: 765

Le second tome de la seconde partie du cycle l'Aube de la Nuit, le résumé sera rapide puisque les intrigues du premier tome de cette seconde partie continuent sur leur lancée. Al Capone continue de prendre le contrôle de son organisation et d'envahir des planètes. Pendant ce temps le docteur Mzu continue sa fuite poursuivie par plusieurs services secrets, les possédés et Joshua Calvert. Pendant ce temps Rubra continue de lutter contre les possédés et Mortonridge se voit le théâtre d'opération d'une caravane de possédés roulant sous son nuage pour retrouver les enfants perdus et les ramener aux humains non-possédés. Enfin, Louise continue de fuir et tente de rejoindre la Terre tout comme Quinn Dexter qui, durant ce temps, attaque d'autres planètes et se découvre des pouvoirs inconnus et des "plans" d'existence différent ou il découvre des fantômes. Mais les intrigues ne font pas que se déployer, petit à petit les protagonistes se préparent à plusieurs affrontement de larges envergures. Des affrontements qui n'apporteront aucune solutions mais qui semblent inévitable.

Oui, les intrigues continuent. Mais Hamilton ajoute quelques améliorations. La venue des Nocturnes qui souhaitent rejoindre les possédés mais qui sont attirés par un mensonge. Les batailles dans l'espace sont toujours aussi bien écrites. On est haletés par la poursuite du docteur Mzu dont la capture et le contrôle de l'Alchimiste par un groupe quelconque pourrait être catastrophique. Mais l'atmosphère de ce tome est surtout défaitiste. On ne voit pas comment les humains pourront survivre à cette invasion ni quelle est la solution et beaucoup, comme le capitaine Trask, abandonnent la lutte. Néanmoins, certains personnages ont encore de l'espoir et continuent à se battre. Le plus intéressant dans ce livre est la découverte des fantômes et celui d'une légende que même les Kiints trouvent intéressante. Pour terminer, la fin de ce tome est très surprenante ce qui lance plusieurs questions auquel la suite du cycle donnera ses réponses.

25/06/2009

L'aube de la nuit. L'alchimiste du neutronium. Consolidation

Titre: L'aube de la nuitconsolidation1.jpg
Tome: L'alchimiste du neutronimum: Consolidation
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2000 (1997 édition originale)
Pages: 856

Oui, il y a très longtemps que je n'ai pas reparlé d'Hamilton. Mais, maintenant que je reprend le cycle dans sa course, il est temps de continuer à en discuter. Pour mémoire on s'était arrêté alors que l'assaut contre la planète Lalonde échouait lamentablement et que la Confédération commençait à comprendre ce contre quoi elle se bat. Nous reprenons le cours du cycle au même point mais cette fois la Confédération sait ce qu'elle combat et elle commence à résister. Néanmoins, elle échoue souvent à se défendre et certaines planètes sont durement touchées ou conquises. Parallèlement Quinn Dexter tente de rejoindre la Terre pour lancer sa secte satanique et le docteur Mzu est traquée à travers une galaxie paralysée par une quarantaine générale. En somme, l'avenir n'est pas rose loin de la et même si on peut maintenant identifier et trouver facilement les possédés il faut, pour les éliminer, des ressources considérables alors même que certains possédés, comme Al Capone, commencent à attaquer la Confédération par la propagande. La structure de la Confédération pourra t-elle longtemps résister à ces assauts? A ce stade de l'histoire on ne peut qu'être pessimiste.

Enfin! Les humains ont enfin compris ce qu'il se passe réellement. C'était une énorme source de frustration de les voir se battre en utilisant des présupposés dangereux. Heureusement, maintenant, ils savent contre quoi ils se battent et ils commencent à pouvoir se défendre. Mais le temps a permis aux possédés de prendre le contrôle de plusieurs mondes dont certains ont déjà disparu. On ne peut que se poser des questions sur la possibilité de se défendre durant ces quelques 800 pages. Mais des ouvertures se font, des magies anciennes comme le rituel d'exorcisme ou les rituels de défenses semblent, peut être, avoir une certaine action positive qui ne peuvent que nous interpeler. J'ai aussi remarqué l'apparition d'un homme étrange qui semble combattre les possédés en ayant les même pouvoirs. Est-ce l'un d'eux ou autre chose? C'est, en tout cas, une guerre sans merci qui s'annonce. Une guerre dans laquelle les possédés semblent avoir trois avantages dévastateurs: les morts les rejoignent et ils ne se soucient pas toujours des corps qu'ils occupent et, enfin, le bien des vivants n'a pas toujours beaucoup d'importance pour eux. C'est avec curiosité que je me demande comment la Confédération pourra s'en sortir.

19/06/2009

Sois un homme mon fils!

Voila une phrase que l'on entend souvent, particulièrement quand on est jeune. Mais qu'est ce qu'un homme? En effet les définitions changent selon la personnes qui les donne. Être un homme est-ce posséder les organes d'un homme avec des poils et des muscles? Être un homme est-ce aller travailler et amener l'argent de sa famille? Être un homme est-ce aider sa femme dans les problèmes ménagers, la soutenir et accepter qu'elle souhaite s'accomplir? Être un homme est-ce s'entretenir esthétiquement?

Mais il y a plus encore pour rendre circonspect sur la définition d'un homme. Car il semble que différentes actions dans la vie permettent de créer un homme. Parfois être un homme c'est faire le permis et conduire une voiture. Pour d'autres être un homme implique de suivre ses envies et d'agir pour les rendre possibles. Certains pensent que l'on est un homme après une grande action dans sa vie comme réussir son apprentissage, avoir son premier boulot et réussir son université. Il y a encore d'autres personnes qui imaginent que la première relation sexuelle crée un homme, certains considèrent que cela ne suffit pas et imaginent qu'être un homme implique d'avoir réussi à créer une situation amoureuse stable. Et enfin, être un homme semble être possible à la suite du recrutement de l'armée.

Le nombre des définitions et présupposés de ce qu'est un homme, dont certains se contredisent, est ahurissant. Comment s'y retrouver lorsque l'on souhaite savoir si l'on est un homme? Personnellement j'ai décidé de ne plus écouter ceux qui croient savoir ce qu'est un homme. J'ai décidé de suivre mes idées, de suivre ma définition et finalement j'en ai choisi une qui est peut être meilleure ou pire que toutes les autres mais qui me plait: l'on devient un homme lorsque l'on doit s'occuper d'un autre être, l'éduquer, le protéger et lui montrer de l'amour sans oublier de le guider du mieux possible dans le chemin de la vie et de le laisser s'échapper quand il est temps. En somme, être un homme c'est être père.

09:53 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

17/06/2009

Krondor: La trilogie de l'Empire; Maitresse de l'Empire

Titre: Krondor: La trilogie de l'Empiremaitresse.jpg
Tome: Maitresse de l'Empire
Auteur: Raymond E Feist et Janny Wurts
Traducteur: Anne Vétillard
Éditeur: J'ai Lu
Pages: 924

Voici le dernier tome de cette trilogie de l'Empire. Tsuranuani et les Acoma sont en paix depuis la chute des Minwanabis et Mara possède les plus grandes richesses et les plus grandes armées de l'Empire. Néanmoins on continue à vouloir sa mort et, lorsque son fils tombe, elle souhaite se venger sur les Anasatis. Elle apprendra rapidement que les Anasatis ne sont pas ses véritables ennemis mais que ses véritables ennemis sont les coutumes et traditions meurtrières qui font stagner l'Empire. Elle décide donc de combattre celles-ci et entame un voyage à l'extérieur de l'Empire pour trouver des réponses et les moyens d'en terminer avec le bain de sang que la politique accepte. Elle découvrira que sa nation est encore plus enfoncée dans l'ignominie qu'elle le croyait. Mais arrivera t-elle à change l'Empire alors qu'elle fut touchée au cœur, seule et sans aides?

Je trouve que ce final est très bien écrit. Alors que nous suivons la douleur de Mara et l'amour de ses suivants on apprend, petit à petit, quel est le véritable ennemi de l'Empire. On suivra Mara sur les autres terres de Kelewan pour découvrir que sont véritablement les Cho-Ja et comment leur race a été mise en esclavage. Mais on aura surtout enfin le véritable visage, cruel, des mages de Tsuranuanis face à nous. Mais nous ne voyons pas que cela. Nous découvrons que Mara peut souffrir et perdre sa résolution. La douleur de la perte de son fils est très bien décrite et les conséquences de celle-ci nous sont rapidement claires. Alors que le premier tome nous montre Mara apprenons les conséquences de ses actes, le second nous montre Mara changeant d'avis sur sa culture et le troisième montre le changement salutaire que l'Empire doit recevoir avec la consécration du cœur de Mara et aussi de ses suivants qui comprennent enfin qu'elle l'importance de la vie et de l'amour.

09:56 Écrit par Hassan dans Fantasy, feist, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : krondor, maitresse de l'empire, feist, wurts | | | |  Facebook

16/06/2009

Coraline

Coraline, comment en parler? Le film utilise une technique d'animation images par images que nous n'avons pas vu depuis quelques temps. Ce qui permet de donner une ambiance particulière durant le déroulement de l'histoire. Je trouve, d'ailleurs, que cet aspect est très réussi. Même par cette technique nous avons vraiment l'impression d'entrer dans un monde réel. L'histoire, par contre, est plus compliquée à explique. Coraline est une jeune fille qui déménage dans un un endroit nommé Pink Palace. Mais elle s'y ennuie énormément et ses voisins, ainsi que ses parents, n'arrivent pas à la divertir ou lui semblent ennuyeux. C'est dans la tristesse et la solitude qu'elle reçoit une poupée lui ressemblant et qu'elle ouvre une porte lui permettant d'entrer dans un monde merveilleux avec d'autres voisins, d'autres parents et de magnifiques moments ou elle est l'attention de tous. Mais ce monde est il si beau? Qu'est ce qui se cache derrière les boutons des personnes et qui sont cousus à la place des yeux? Lorsqu'elle le découvrira Coraline devra utiliser tout son courage pour se sauver elle et peut être d'autres personnes et lever le voile sur la réalité de ce monde enchanteur.

Comme vous vous en doutez, bien que l'histoire soit étrange, j'ai aimé ce film. Mais c'est un film sombre et qui peut être effrayant voila pourquoi je doute que des enfants puissent aller le voir seuls. L'histoire décrit la quête d'une jeune fille impatiente et un peu égoïste mais qui ne souhaite que recevoir de l'amour. Une jeune fille qui, bien qu'elle se sente seule, découvrira des amis qu'elle ne connaissait pas et comprendra qu'il est inutile de se cacher dans un monde parfait pour échapper à la grisaille de sa vie. Pour finir, Coraline est une jeune fille très attachante et la musique du film est très belle et parfaitement adaptée à l'ambiance.

Site officiel
Image: Allociné

19030543.jpg

09:49 Écrit par Hassan dans Fantasy, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coraline | | | |  Facebook

12/06/2009

Krondor: La trilogie de l'Empire; Pair de l'Empire

Titre: Krondor: La trilogie de l'Empirepair1.jpg
Tome: Pair de l'Empire
Auteur: Raymond E Feist et Janny Wurts
Traducteur: Anne Vétillard
Éditeur: J'ai Lu
Pages: 1021

Voici le second tome de la trilogie de l'empire et quel tome! Ses 1000 pages pages suffisent à peine pour illustrer les différents évènements qui y sont décrits. Ces évènements se déroulent depuis la fin du premier tome, avant la fin du premier tome de la guerre de la faille donc, pour se terminer après les évènements de Ténèbres sur Sethanon! Il est donc difficile de résumer ce livre non seulement à cause du temps qui s'y déroule mais aussi à cause des différents rebondissements. Mais je vais essayer. Nous retrouvons Mara juste après sa victoire sur les Minwanabis. Ceux-ci ne se laissent pas longtemps perdre dans le chagrin et décident de contre attaquer de manière forte. D'autant plus que leur nouveau Seigneur a fait un serment sur le dieu de la mort, Turakamu, de détruire la famille Acoma ou de détruire sa propre famille. Heureusement pour Mara elle découvrira les talents précieux d'un esclave Midkemian qu'elle vient d'acheter. Mais, les évènements continuant, Mara et ses compatriotes découvriront que la lutte entre Acomas et Minwanabis cachent une lutte plus importante qui risque de détruire l'Empire tel qu'ils le connaissent. Soit pour un nouvel âge d'or soit pour sa probable destruction. Quel est le choix que prendra cette société enfermée dans les traditions?

Voila ce que j'appelle un livre! Mille pages de pure plaisir et de suspens savamment dosés. Souvent Feist me déçois un peu en allant pas aussi loin que je le souhaite. Mais l'écriture de ce livre est magnifique. Non seulement la société Tsurani est encore mieux décrite, non seulement nous découvrons de nouvelles facettes du jeux politique, non seulement Feist n'hésite pas à modifier sa création mais il y a plus. Mara change du tout au tout! De souveraine qui ne se préoccupe que de la tradition, de son honneur et de sa famille en écrasant tout sur son passage elle devient une souveraine plus compatissante qui comprend que l'honneur ne dépend pas de l'échelle sociale mais des choix individuels. Elle commence à se rendre compte que, plus important que l'avenir de sa famille, l'avenir de l'empire prime et, enfin, elle commence à voir pourquoi il faut être compatissant envers ses ennemis et vassaux plutôt que de les écraser. Tout cela grâce à l'amour d'un esclave Midkemian. Bien plus, certaines scènes, plus ou moins longues, sont extrêmement bien écrites. Je citerais les différents chapitres suivant la "révolte" de Milamber lors des jeux impériaux et ceux concernant la lutte finale contre les Minwanabis. J'avoue que, au risque d'être dithyrambique, j'ai été époustouflé par ce livre qui n'est autre que du grand art.

09:51 Écrit par Hassan dans Fantasy, feist, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : krondor, pair de l'empire, feist, wurts | | | |  Facebook

10/06/2009

Good Morning England (ou The boat that rocked)

J'ai été voir hier Good Morning england, entre parenthèse son nom en anglais est The boat that Rocked, pourquoi avoir changé le titre anglais original pour un autre en anglais toujours? Je me le demande encore ce matin! Bref, quel est son histoire? Elle commence dans le milieu des années 60 alors que le rock n'est que peu diffusé dans les radios officiels mais, heureusement, des radios pirates en diffusent 24 heures par jours depuis la mer du nord. C'est dans l'un de ces bateaux que notre héros se retrouve suite à son renvoi du lycée pour avoir fumer. Étrange endroit vers lequel l'envoie sa mère qu'un bateau ou la drogue, les insultes et le sexe ont lieu presque quotidiennement! Parallèlement à la découvert de l'équipe par Carl, le gouvernement décide en avoir assez de ces radios pirates et cherchent un moyen de les détruire par la mise en place de plusieurs lois qui pourraient les étouffer. Mais seront elles vraiment suivies par les amoureux du rock?

Après les films de guerres, après les films romantiques, après la fantasy et la SF il ne faut jamais oublier la comédie. Et ce film est une belle comédie. Je ne suis pas assez connaisseur pour savoir si il fera date mais j'ai assez d'humour et assez d'amour envers le rock pour avoir énormément apprécié ce film. Les personnages sont tous des passionnés qui ne font que communiquer leur passion même si ils le font d'une manière peu révérencieuse et je me suis pris à souhaiter avoir connu cette époque et à avoir pu faire partie de ce mouvement de radios pirates. Comme l'un des personnages le dit le rock est un rêve et même si les radios pirates meurent le rêve du rock perdura toujours, un rêve de liberté et de monde meilleur. Il n'y a qu'un seul mot qui puisse résumer parfaitement ce film et celui-ci est: rock and roll!

Site officiel français
AlloCiné

19064391.jpg

09:57 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

08/06/2009

Krondor: La trilogie de l'Empire; Fille de l'Empire

Titre: Krondor: La trilogie de l'Empirefille.jpg
Tome: Fille de l'Empire
Auteur: Raymond E Feist et Janny Wurts
Traducteur: Anne Vétillard
Éditeur: J'ai Lu
Pages: 637

Lorsque nous lisons la guerre de la faille nous avons le point de vue des Midkemians et non celui de l'Empire même si Pug devient un personnage puissant dans Kelewan. Cette trilogie souhaite nous permettre de mieux connaitre l'Empire. L'auteur, pour cela, nous plonge dans la famille Acoma dont la dernière fille, Mara, vient d'hériter après la mort de son père et de son frère durant la guerre dans le Royaume des Isles par trahisons de leur plus grand ennemi: les Minwanabi. Nous découvrons Mara arrivant dans ses domaines alors que son armée est décimée et sa famille presque morte politiquement. Il suffira de peu pour qu'elle soit détruite définitivement et tous le talent et l'intelligence de Mara seront nécessaire pour sauver sa famille.

Feist et Wurts nous dépeignent un monde ou l'honneur est tout, un monde ou la politique peut tuer aussi bien que les armes. En utilisant une famille que nous ne connaissions pas les deux auteurs permettent de se couper presque complètement des autres livres et, surtout, de ne pas être coincé avec des valeurs qui ne sont pas Tsuranuani. Lors de la lecture on se demande souvent comment Mara peut se sauver mais elle y réussit. Cela semblerait trop simple si ce n'était pas en utilisant les faiblesses de ses ennemis et si elle ne payait pas aussi ses actes. Par exemple lorsqu'elle doit observer le suicide rituel de son mari qu'elle a provoqué pour se débarrasser de lui. Ce n'est pas un personnage sympathique car elle utilise tout pour gagner même si des innocents doivent en souffrir. Mais on la comprend car elle souhaite protéger sa vie et sa famille.

09:49 Écrit par Hassan dans Fantasy, feist, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : krondor, fille de l'empire, feist, wurts | | | |  Facebook

05/06/2009

Dead Like Me

Il y a longtemps que je n'ai pas parlé d'un film sur ce blog. Bon, il est temps de réparer ce fait en parlait de Dead Like Me dont je viens de prendre possession des DVDs. Bien sur ce n'est pas un film mais une série mais cela n'est pas important. Mais de quoi parle cette série? Elle dépeint l'histoire de la vie, brève, de George Lass jeune adolescente de 18 ans dont la mort se déroulera quelques minutes après le début de la série tuée par les toilettes de la station Mir. Car, l'histoire de cette série n'est pas l'histoire d'une vie mais l'histoire de la mort. En effet, George ne rejoins pas l'au-delà mais est recrutée par les faucheurs. Son nouveau travail sera de récolter les âmes des vivants avant leur mort et de les guider vers leur passage en direction de l'au-delà. Mais quel est cet au-delà? Mystère...

Pourquoi j'apprécie cette série? Peut être tout simplement à cause de de son humour un peu noir? Peut être à cause des situations burlesques dans lesquelles meurent les personnes? Peut être à cause des personnages caricaturaux (en effet entre la flic grande gueule, la starlette blonde et qui a connu, intimement, une grande partie des hommes du show-biz et le fan de rock qui plane du soir au matin (voir plus longtemps...) on se demande qui est le plus drôle). Peut être aussi parce que, finalement, l'histoire de Dead Like Me n'est pas l'histoire de la mort mais l'histoire de la vie. Nous découvrons une jeune fille qui a refusé de vivre par peur et par intelligence car elle savait qu'elle risquait plus d'échouer que de réussir mourir sans avoir rien accompli. Et c'est dans la mort qu'elle se rend compte de tous ce qu'elle a raté en observant les humains autours d'elle ainsi que son ancienne famille endeuillée. C'est dans la mort qu'elle souhaite vivre et profiter de cette sorte de seconde chance qui lui est offerte. Néanmoins tout n'est pas parfait, la première saison est drôle et la seconde, bien que moins bonne, l'est tout autant. Mais le téléfilm produit pour clôturer l'histoire (et qui se déroule plusieurs années après la série) et répondre aux questions est décevant. Non seulement les règles qui nous ont été donnée sont violées mais en plus une actrice a été remplacée par une autre tout en gardant le même personnage. N'aurait il pas été plus logique de considérer que l'ancienne est passée de l'autre coté? Enfin je n'arrive pas à retrouver la même atmosphère que dans la série originale.


Site officiel
Image: Allociné

18856324.jpg

09:52 Écrit par Hassan dans Fantasy, série | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dead like me | | | |  Facebook

04/06/2009

Krondor: L'entre-deux-guerres; Le Boucanier du Roi

Titre: Krondor: l'entre-deux-guerresboucanier.jpg
Tome: Le Boucanier du Roi
Auteur: Raymond E Feist
Traducteur: Isabelle Pernot
Éditeur: J'ai Lu
Pages: 860

Voici le second tome de l'entre-deux-guerres et il est loin d'être mince. Tout simplement 300 pages de plus que le précédent! Mais que contient il? Le prince Nicolas, que nous avons vu enfant dans Prince de Sang, fils d'Arutha de Krondor, a atteint ses 17 ans. Mais son père le trouve trop prudent pour son âge et décide e l'envoyer chez son frère à Crydee en tant qu'écuyer. Il y apprendra la difficulté de servir mais il connaitra aussi ses premier émois. Cependant un raid meurtrier de pirates et d'esclavagistes ravage la ville de Crydee et la côte. Après avoir aidé les survivants, le jeune Prince décide de rechercher les prisonniers avec l'aide de l'Amiral Amos Trask. Durant ce périple il découvrira la mer et des terres inconnues et il comprendra ce que commander implique.

Autant j'ai été déçu par Prince de Sang autant j'ai aimé ce livre! Nous y découvrons, bien sur, encore une quête initiatique mais nous avons aussi une bonne vieille aventure de pirates. Bien que le Prince n'en soit pas un. Nous découvrons aussi une nouvelle Terre qui, et c'est ce que je trouve un peu dommage, se rapproche de Kesh la Grande même par la langue. Un peu trop facile peut être? Néanmoins, Nakor est aussi de retour, toujours aussi exubérant mais bien plus étrange qu'auparavant à cause de ces connaissances qui semblent nombreuses et probablement plus haute que celles de Pug. Pour terminer nous avons enfin le lien que je cherchais avec le prochain cycle de Krondor: La Guerre des Serpents. Nous découvrons le plan que certaines forces ont pour déstabiliser le Royaume des Isles et atteindre Sethanon. Il semble que le Royaume ne sera pas en sécurité avant longtemps...

03/06/2009

Krondor: L'entre-deux-guerres; Prince de Sang

Titre: Krondor: l'entre-deux-guerresprince.jpg
Tome: Prince de Sang
Auteur: Raymond E Feist
Traducteur: Isabelle Pernot
Éditeur: J'ai Lu
Pages: 539

20 ans après les évènements de Sethanon la paix est générale dans le royaume de Isles, lui-même étant de plus en plus puissant. C'est dans ce contexte apaisé que les ambassadeurs de Kesh La Grande invitent la famille royale à l'anniversaire de son Impératrice. Mais derrière cette invitation se cache une lutte de pouvoir dans l'Empire et Borric, ainsi que son jumeau, Erland, tous deux fils d'Arutha et héritiers de la couronne, seront impliqués dans les intrigues du palais de Kesh. Alors que l'un sera capturé et mis en esclavage, l'autre tentera de survivre dans le palais majestueux de l'Impératrice. Mais les deux apprendront beaucoup et découvriront des alliés voir de nouveaux amis.

Bon, Feist reste un auteur que j'apprécie mais je dois avouer que ce livre est, pour l'instant en tout cas, celui que j'ai le moins apprécié. En grande partie il est un récit initiatique de deux jeunes princes qui n'ont pas encore grandi et qui apprendront ce qu'impliquent les responsabilités d'un adulte. Rien que du classique en somme, les romans initiatiques sont légions en fantasy. Mais, pour donner un point positif, on en apprend plus sur cet empire de Kesh et sur son système politique. Tout en découvrant de nouveaux personnages, comme Nakor un magicien des plus énigmatiques et un personnage que j'apprécie beaucoup. Le titre l'explique bien: nous sommes entre deux cycles et il fallait introduire de nouveaux personnages et de nouveaux évènements pour expliquer la suite. Mais je ne crois pas que ce livre précis soit indispensable bien qu'il se lise facilement et avec intérêt.

01/06/2009

Les Bannis et les Proscrits tome 2

Titre: Les Bannis et les Proscritsfoudres.jpg
Tome 2: Les Foudres de la Sor'cière
Auteur: James Clemens
Traducteur: Isabelle Troin
Éditeur: Bragelonne 2007
Collection: Milady
Pages: 632

Précédemment j'avais parlé du premier tome du cycle Les Bannis et les Proscrits et j'avais exprimé ma déception et mes doutes face à cette histoire. Ayant, depuis, lu de nombreuses autres critiques dont beaucoup de positives je me suis demandé si je ne m'étais pas, peut être, trompé? J'ai donc décidé de lire ce second tome pour me faire une nouvelle idée. La réponse est que je me suis trompé. L'histoire de ce tome commence dans les montagnes quelques mois après les évènements décrit dans Le Feu de la Sor'cière. Les compagnons s'apprêtent à voyager en direction de la mystérieuse cité perdue de Val'loa. Durant ce périple ils rencontreront de nombreux ennemis et certains de leurs amis ne survivront pas aux confrontations. Mais la magie d'Elena est de plus en plus forte et elle la maitrise de plus en plus. Durant le même intervalle de nouveaux alliés commencent à se soulever contre la dictature du Gul'gotha.

Comme je l'ai déjà dit, je pense m'être trompé en jugeant l'histoire dans le billet précédent. Ce tome garde l'atmosphère de corruption que nous avions dans le premier mais ajoute un nombre d'évènements qui commencent à montrer une construction rigoureuse de ce monde par Clemens, a moins qu'il ne sache pas ou il va. L'auteur a surement du élaborer les personnages secondaires et les différentes intrigues ainsi que l'historique de ce récit de manière très précise. Ce qui lui permet de nous donner des réponses que nous n'avions pas sur les différentes formes de magies et sur les évènements historiques de cet univers. Pour terminer, la fin de ce tome nous promet un combat épique pour la suite. Je crois que je vais continuer à apprécier cette histoire.

09:54 Écrit par Hassan dans Fantasy, James Clemens | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : james clemens | | | |  Facebook