21/09/2009

District 9

Mercredi passé est sorti le film de science-fiction District 9. C'est hier soir que j'ai pu le voir au cinéma. Les réactions que je récoltais autours de moi avant de le voir étaient de deux genres: un film génial ou un film nul. Bien entendu, je comptais me faire ma propre idée sur ce film. L'histoire, déjà, change un peu des canons des films de SF avec extraterrestres. Il y a 20 ans un vaisseau spatial apparait sur Terre et se stationne au dessus de Johannesburg. Après une longue attente les autorités décident d'entrer dans le vaisseau et y découvrent des millions d'extraterrestre en malnutrition. Il est donc décidé de les amener sur Terre pour les aider et un camp est construit, le district 9, pour les abriter. Mais la contestation fait rage est, au début du film, le MNU (organisme militaire privé chargé du problème des extraterrestres) décide d'évacuer vers un nouveau site ou ils seront en sécurité et loin des humains. Malheureusement pour le responsable il sera touché par un virus génétique extraterrestre qui le transformera et, surtout, lui permettra d'utiliser les armes des extraterrestres en faisant l'homme qui vaut trois milliards. Cette histoire se déroulant dans un décor délabré et sous la présence écrasante du gigantesque vaisseau mère.

Voila un scénario assez riche. Les conséquences de l'arrivée de ces ET sont très importantes mais nous ne voyons pas grand choses de celles-ci. Le principale point du film concerne autre chose: le racisme. En effet, les ET sont tous mis dans le même sac: dangereux, irrespectueux, sales et inintelligent. Les ET, d'ailleurs, sont victimes de plusieurs actes peu amicaux par les humains. On les arnaque régulièrement, on leur interdit de construire leur technologie, on les expulse sans autres états d'âme et, même, on fait des expérience sur eux. En fait, les rôles sont, d'une certaine façon, échangés. Ce ne sont plus les ET qui attaquent l'humanité mais l'humanité qui attaque, exploite, les ET tout en leur déniant toute intelligence de leur situation. Bien entendu, un tel agissement ne risque pas de rester impunis.

On découvre, dans ce film, une humanité qui ne s'intéresse pas aux malversations de la MNU contre les ET, des hommes haineux et d'autres gouvernés par la cupidité ou la recherche sans éthique. En fait, l'humanité par ses caractères est tout simplement incapable de pratiquer un échange avec les ET et ne peut que les écraser pour prendre ce qu'ils souhaitent: les armes. Plutôt que de parler d'égaux à égaux, ce qui aurait permis une avancée technologique et philosophique énorme, on apprend rien et on gâche tout. On découvre une humanité que l'on a connu lors de plusieurs évènements dramatiques et terribles de notre histoire: de la seconde guerre mondiale à la fin de l'apartheid. Cependant, j'aime croire, et la fin du film très ouverte permet de se lancer dans beaucoup de théories, que l'humanité sera jugée.


Site officiel
Image: prise sur allocine

19136341.jpg

10:00 Écrit par Hassan dans Film, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : district 9, extraterrestres, racisme | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.