Krondor: la guerre des serpents 3. La rage d'un roi démon (rage of a demon king (volume three of the Serpentwar Saga))

Titre: Krondor: la guerre des serpents 3rage d'un roi demon.jpg
Tome: La rage d'un roi démon
Titre original: rage of a demon king (volume three of the Serpentwar Saga)
Auteur: Raymond E. Feist
Traducteur: Isabelle Pernot
Éditeur: Bragelonne 2005 pour la traduction (1997 édition originale)
Collection: j'ai lu
Pages: 695

Les deux premiers tomes de La guerre des serpents étaient une préparation à la guerre dans le Royaume. Ce tome ci nous montre la guerre qui arrive et qui se déploie dans le Royaume. Certains pourraient penser "enfin". Il est vrai que Feist a pris son temps pour la lancer dans son histoire. Il est donc facile de résumer ce livre puisqu'il décrit la préparation en vitesse du Royaume face aux hordes innombrables qui débarqueront sur son rivage et les évènements suivant ce débarquement. Bien sur, il y aussi les intrigues dans lesquelles Pug, Miranda, Macros, Nakor et Thomas sont mêlés. Durant le développement de cette intrigue on apprend qui est le véritable ennemi mais surtout on comprend un peu mieux les évènements qui se sont produits dans leur histoire. Cet ennemi, il faut s'en douter, ne sera pas vaincu en deux tomes et son existence explique le plan d'écriture que Feist a mis sur son site officiel.

Pour faire vite, ce livre est de l'action pure sans énormément de réflexion. Bien que j'aie aimé le déroulement de l'intrigue et que j'aie suivi les évènements avec intérêt je dois avouer que ce n'est pas le meilleur livre de Feist. Il donne l'impression d'être surtout une œuvre créée pour l'action et non pour l'intrigue. Je me suis donc pris à attendre, avec une presque impatience, ce que Pug et Miranda pouvaient bien faire pendant la guerre. Ce qui m'intéressait bien plus que les morts par millier. Après tout, Feist n'est pas un écrivain majeur de la fantasy mais un écrivain avec de l'imagination et dont les intrigues sont plus intéressantes que les actions proprement dites. Du moins, est-ce mon avis à ce stade de mes lectures.

Les commentaires sont fermés.