L'interdiction des minarets n'est PAS applicable

La suisse a donc accepté une initiative populiste et inutile, la suisse a interdit les minarets. Non seulement elle est inutile parce que les lois sur les constructions sont suffisantes, parce que c'est une attaque (n'en déplaise à ses défenseurs si ils ont choisis ce symbole c'est pour une bonne raison...) contre une religion et un peuple, parce que cette religion n'est pas un problème mais aussi et surtout parce qu'elle ne résout aucun des thèmes mentionnés lors de la campagne. Non, vous n'avez pas résolu l'excision, vous n'avez pas résolu le droit des femmes, vous n'avez pas résolu non plus le problème des extrémistes (qui, d'ailleurs, existent dans TOUTES les religions). Ce qu'il se passe, et ce dont les partisans sont directement responsable, c'est une fragilisation de la suisse.

Mais ce n'est pas de ça que je vais parler. Ce que je vais dire c'est ce que la Constitution dit. Cette décisions n'est pas applicable! En tant que peuple souverain nous avons accepté les droits de l'homme. En tant que pays nous favorisons les droits de l'homme dont nous sommes l'un des protecteurs. Les droits de l'homme ne sont pas que des mots ou une signature. Ils font parties de notre Constitution et de notre mentalité. La décision d'aujourd'hui n'est pas compatible avec cette dernière.

Il y a donc deux choix: soit nous assumons nos choix d'aujourd'hui et décidons de récuser les droits de l'homme ce qui implique un retrait de notre pays du Conseil des Droits de l'homme. Soit nous assumons les droits de l'homme et nous ne pourrons pas les spolier. Cette initiative est contraire à la constitution et aux droits de l'homme. Un recourt au tribunal européen des droits de l'homme n'aboutira qu'a un résultat: une condamnation de la Suisse et une annulation de la votation. En acceptant une votation sur ce sujet inutile le gouvernement a menti au peuple en lui faisant croire qu'il avait le choix il est maintenant l'heure pour la Suisse d'assumer ses erreurs ou de récuser les droits de l'homme.

Commentaires

  • Les droits de l'homme sont extrêmement clairs sur le sujet:
    1: Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
    2: 1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
    2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

    Hors, actuellement, nous avons décidé d'inclure un article qui vise une religion précise. C'est donc clairement une violation des droits de l'homme et de l'idée des lumières.

    Quand à votre argument sur le droit au culte des non-musulmans dans certains pays musulmans je ne peux pas l'apprécier. Je considère que ce n'est pas parce que c'est pire ailleurs que l'on doit se mettre à ce niveau.

  • Le Conseil fédéral, le Parlement, les Églises et la Commission fédérale contre le racisme ont construit leur position autour d'un mensonge qu'ils doivent maintenant expliquer. Ils ont prétendu que l'interdiction des minarets viole la liberté religieuse et le principe de l'égalité. Or ce n'est qu'un mensonge qui met dans l'embarras ceux qui l'ont émis:

    - Les musulmans n'ont pas besoin de minaret pour pratiquer leur religion, et bien que majoritairement étrangers ils bénéficient de toute liberté de culte en Suisse.. contrairement à ce qui se passe dans certains pays musulmans qui violent la liberté de culte des non-musulmans.

    - Le principe d'égalité est respecté. Si quelqu'un ne veut pas avoir de clochers, il peut toujours lancer une autre initiative pour interdire la construction de nouveaux clochers... et le peuple décidera en toute liberté comme il l'a fait contre les minarets.

    Il faut maintenant que ceux qui ont lutté contre l'initiative reconnaissent leur mensonge et fassent mia culpa... au lieu de continuer à nous casser les oreilles avec des arguments fallacieux.

  • @ Hassan : arrêtez avec les droits de l'homme et les minarets. Les mosquées sont autorisées ainsi que votre religion. Par contre les minarets de sont pas une architecture de notre pays. Si je veux une maison orientale dans les alpes suisses je n'aurais pas les autorisations de construire... et les droits de l'homme n'y pourront rien.

  • Les droits de l'homme font parties des fondements de ce pays. Les attaquer est une atteinte grave contre ce qui a fait notre culture. Alors non, je n'arrêterais pas.

    Votre exemple n'est pas comparable. Votre exemple mettrait en branle le droit des constructions et non la constitution.

  • Bon exemple de logique non-occidentale...

  • Je ne comprend pas votre commentaire. Puis je demander ce qu'il veut dire?

  • "Si je veux une maison orientale dans les alpes suisses je n'aurais pas les autorisations de construire."

    C'est affreux! vous ne pouvez pas construire une maison orientale à votre gout? ou parce qu'elle est orientale?
    Donc cessez de nous rabâcher votre démocratie exemplaire qui cache un racisme sans précédent.

  • Accuser Ivan Skyvol de racisme à travers cet exemple est, je trouve, un peu extrême.

  • "Accuser Ivan Skyvol de racisme à travers cet exemple est, je trouve, un peu extrême."

    Non je n'accuse pas Ivan Skyvol de racisme, mais j'accuse la loi qui avait donné exemple.

  • Cette loi n'a rien de raciste. Elle n'interdit pas la construction de maison orientale, elle définit des critères de style et de respect de l'environnement, de manière à en préserver l'unité, là où des ensembles culturellement homogènes existent. Je ne crois pas qu'il serait permis de construire une pagode chinoise au milieu des chalets de Topkapi à Istanbul, par exemple, ou une cathédrale romane dans la Medina de Fez, ou une Tour Eiffel à Las Vegas... Ah si justement, aux Etats-Unis c'est permis, généralement REPRODUIT EN BOIS ET EN PLASTOC... C'est d'ailleurs ce qui fait le caractère si particulier des villes étasuniennes...

Les commentaires sont fermés.