04/02/2010

Classer, dominer : Qui sont les autres ? par Christine Delphy

Titre: Classer, dominer : Qui sont les autres ?41sG%2BorkkmL._SL500_AA240_.jpg
Auteurs: Christine Delphy
Éditeur: La Fabrique 2008
Pages: 227

Christine Delphy, féministe française, n'a pas vraiment écrit un livre mais mis ensemble plusieurs articles, prises de positions et conférence qu'elle a donnée. Leurs points communs est de parler des rapports de domination. Pour l'auteure ce rapport de domination est structurel de la société et se voit surtout dans le travail de définition. Selon elle, les dominants ont un droit de définir ce que sont les dominés ce qui mène à les indiquer comme différents de ce qui est normal (sous entendu: blanc, bourgeois et hétérosexuel). L'un des moyens de supprimer cette définition est de l'utiliser ou de se définir sois-même. Ce qui est un acte profondément déviant pour le point de vue des dominants. Le second moyen serait de définir ce que sont les dominants. Il faut, en fait, supprimer l'altérité ou démontrer celle des dominants.

Mais l'auteure ne se contente pas de parler de la domination des hommes sur les femmes. Elle tente de mettre en rapport les dominations de classe, de race et de préférences sexuelles. Ainsi, selon l'auteure, il est possible d'être à la fois dominées et dominantes (ou dominants et dominés). C'est une relation plurielle de multiples réseaux de dominations qui se met au jours. Christine Delphy, actualité oblige, parle aussi beaucoup de l'affaire du voile. Elle considère que son interdiction et la façon dont on l'a interdit cache une relation de racisme face à ceux que l'on nomme "immigrés de seconde génération". Car les blancs qui ont rédigés la loi n'ont jamais voulu écouter une de ces femmes ayant choisis le voile. Les définissant d'emblée comme manipulées et incapables de décider pour elles-même. C'est, donc, une relation paternaliste qui se forme.

Je ne connais pas assez bien les théories féministes pour me prononcer sur ce livre. Mais les articles de Christine Delphy sont intéressant et très stimulants intellectuellement. Car, elle ne se contente pas d'analyser. Elle souhaite agir et revendique une certaine vision de la société. Même quand elle se heurte à des intellectuels connus.

Image: Amazon.fr

09:53 Écrit par Hassan dans contemporain, Livre, Politique, sociologie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : classe, race, genre, domination | | | |  Facebook

Commentaires

Bonjour Hassan,

Une grande figure du féminisme francophone Christine Delphy effectivement. Beaucoup attaquée par certaines féministes libérales pour son refus de l'universalisme notamment dans la question du voile. Pour vous aider à vous y retrouver un peu dans les types de féminisme, ce résumé est assez complet, bien que caricaturant les présupposés du féminisme radical de mon point de vue en le présentant comme "ennemi de la classe des hommes", ce qui est très réducteur, voire un point de vue déformé: http://netfemmes.cdeacf.ca/documents/courants0.html. A lire donc avec un regard critique!

C'est l'optique prise par de nombreuses féministes que d'inclure l'analyse intersectionnelle que vous présentez (prise en compte du sexe, de la "race", de la condition sociale et des préférences sexuelles) afin d'éviter de reproduire à l'intérieur du féminisme les rapports de pouvoir dénoncés, s'éviter de parler au nom d'autres qui ne s'y reconnaissent pas. Un beau défi.

Merci pour vos présentations!

Écrit par : Audrey | 04/02/2010

Bonjour,
merci de votre lecture et pour le lien. Malheureusement il semble aboutir à une page inconnue selon le site. J'essaierais probablement plus tard de retrouver ce résumé.
Je trouve que de ne pas réduire la lutte contre la domination dans sa forme genrée est louable. Non seulement, comme vous l'avez dit, on risque de reproduire des dominations a l'intérieur même des luttes (je crois qu'il y a des travaux qui parlent des femmes noires dans les mouvements féministes américains). Mais, en plus, on risque de stériliser le sujet ou de le diffamer en ne s'attaquant qu'aux hommes alors que d'autres formes de dominations sont clairement visible. Par exemple celle de l'âge.

Écrit par : Hassan | 05/02/2010

Effectivement Hassan. Je ne comprends pas, ça marchait chez moi hier ;-) Voici le même en pdf si jamais, devrait pas y avoir de problèmes sur celui-là

http://classiques.uqac.ca/contemporains/toupin_louise/courants_pensee_feministe/courants_pensee_feministe.pdf

Écrit par : Audrey | 05/02/2010

Merci, je vais le lire attentivement

Écrit par : Hassan | 06/02/2010

Les commentaires sont fermés.