L'assassin royal 7: le prophète blanc par Robin Hobb

Titre: L'assassin royal 7: le prophète blanc41Z4319FS8L._SL500_AA240_.jpg
Titre original: fool's errand, the tawny man book 1
Auteur: Robin Hobb
Traducteur: A Mousnier-Lompré
Éditeur: J'ai lu (Flammarion 2003 pour la traduction, 2001 édition originale)
Pages: 411

Ce livre est le premier tome de la seconde trilogie (mais subdivisé par l'éditeur). Nous retrouvons le royaume des Six-Duchés prés de 20 ans plus tard. Prospère et en paix le royaume s'est reconstruit sous la régence de la reine Kettricken. Son fils se prépare a prendre le pouvoirs dans quelques années et sa mère lui prépare des alliances pour permettre une paix plus large entre le royaume et les Outrilliens, les même qui ont attaqué le royaume lors de la première trilogie. Mais d'autres évènements se mettent en place. Sans ennemis extérieurs le peuple se tourne vers un ennemi intérieur et martyrise toutes personnes soupçonnées de posséder le Vif. Ces derniers, ne supportant plus ces attaques, ont commencé à se battre en dénonçant des vifiers cachés ou en détruisant des élevages. Fitz Chevalerie, maintenant connu sous le nom de Tom Blaireau, vit tranquillement et loin de tout mais il semble qu'il doive bientôt repartir en quête pour aider le royaume. Ses amis, en tout cas, essaient de l'y pousser.

Ce tome est un peu ennuyeux. Peut être à cause de la subdivision opérée par l'éditeur qui a probablement coupé les évènements plus dynamiques? Je le saurais lors du prochain tome. L'ennui vient du fait que ce tome nous montre comment la vie de Fitz Chevalerie a changé. Ce qu'il a fait entre les deux trilogies mais aussi la façon dont il vit actuellement. Ces récits prennent la majorité des premières 300 pages ne laissant que les 100 dernières pour développer les événements proprement politiques qui seront les intrigues de la seconde trilogie. Ce n'est donc pas un tome a considéré pour lui-même mais en lien avec ses suites. Sinon on ne voudra jamais continuer. Néanmoins, on apprend quelques petites choses sur le monde créé par Hobb. Par exemple la magie des amulettes. Mais c'est peu.

Image: Amazon.fr

Commentaires

  • Whouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

    Tu devrais savoir combien il est facile de perdre quelqu'un simplement en ne le retenant pas

Les commentaires sont fermés.