16/05/2010

Les aventuriers de la mer 4: Brumes et tempêtes par Robin Hobb

Titre: Les aventuriers de la mer 4: Brumes et tempêtes51KGB6DCnuL._SL500_AA300_.jpg
Titre original: The liveship traders II: Mad ship
Auteur: Robin Hobb
Traducteur: A. Mousnier-Lompré
Éditeur: Pygmalion 2004 pour la traduction, 1999 édition originale
Pages: 381

Il semble bien que les événements se précipitent. Althéa débute le voyage pour rentrer chez elle et Brashen découvre que son nouvel emploi n'est pas aussi tranquille qu'il le souhaiterait les autres personnages. Bien que naviguer ne soit pas facile ce n'est rien en comparaison de ce que vivent les autres personnages. Le jeune Hiémain doit opérer le Capitaine Kennit alors qu'il n'a ni le matériel ni les connaissances nécessaires. Une seule erreur peut mener à sa mort et celle de son père en même tempe qu'à celle du pirate. Tandis qu'à Terrilville les Marchands sont de plus en plus mis sous pression. Forcés de payer et d’accueillir des galères Chalcédiennes, les ennemis ancestraux. Dans le même temps la famille Vestrit doit faire en sorte de ne pas déshonorer le prestigieux fils d'une famille du Désert des Pluies qui s'est pris de passions pour la jeune Malta. Il semble qu'une étincelle suffirait à faire éclater une guerre.

Encore un tome que j'ai apprécié (bien que je sois de plus en plus contre le découpage des tomes originaux qui détruit le rythme voulu par l'auteur). Hiémain commence à se faire, un peu, respecter non seulement par son attitude franche mais aussi, du moins en ai-je l'impression, parce qu'il réussit à, plus ou moins, supporter son père. Il fallait bien que cet homme lui soit d'un quelconque secours un jours. Il est surtout très intéressant d'en savoir un peu plus sur les marchands du Désert des Pluies et de la source de leurs richesses. On en apprend peu et on l'a souvent deviné en avance mais il reste intéressant d'en connaître un peu plus sur les Anciens. Il ne me reste qu'à continuer le cycle.

Image: Amazon.fr

Les commentaires sont fermés.