Robin des Bois

J'ai été voir, ce dimanche, le film Robin des Bois. Je ne m'attendais pas à autre chose qu'un film d'action ce qui peut expliquer que je n'aie pas été déçu. Au contraire j'ai apprécié ce film dans lequel je me suis facilement plongé. L'histoire prend place au XIIIe siècle alors que le roi Richard Cœur de Lion rentre chez lui après sa Croisade tout en dévastant quelque châteaux français. Mais le roi meurt prématurément lors d'une bataille et celui qui deviendra Robin des Bois fuit pour retrouver son pays. Très rapidement il devra mentir et voler pour pouvoir traverser la Manche après avoir promis à un chevalier de ramener son épée à son père. Alors qu'il se retrouve dans les terres de ce chevalier il acceptera encore d'aider cette famille. Mais, dans le même temps, le nouveau roi, Jean, se fait manipuler et risque de perdre ses barons en même temps que son royaume.

L'histoire n'est pas celle de Robin des Bois qui n'apparaîtra en tant que tel qu'à la fin du film. C'est celle de sa genèse. Comment un homme ordinaire commence-t-il à lutter en faveur de la liberté et de droits pour le peuple (enfin, surtout les nobles mais bon...). Le thème principal du film est bien celui-la: le droit pour tous de pouvoir vivre par son propre travail ou sa propre terre. Un droit que le souverain se doit se reconnaître si il souhaite garder la confiance, la loyauté et le respect de ses citoyens. Les connaisseurs en histoire médiévale feront rapidement le lien avec la Magna Carta bien que cette dernière, selon mes souvenirs, ne devrait pas être vue comme une protection des citoyens mais de certains privilégiées.

D'ailleurs, j'ai personnellement apprécié l'atmosphère du film. Loin du moyen âge romancé ou de la légende noire de l'époque médiévale j'ai eu l'impression de retrouver, dans les images, une époque médiévale telle qu'elle devait être. Bien entendu, je me base sur mes propres impressions puisque je ne possède pas assez de connaissances pour savoir si l'époque médiévale a été réellement dépeinte de manière plus ou moins véridique. Néanmoins, je pense que j'apprécie tout de même plus le Robin des Bois qui existait dans le film de 1991 (Robin des bois: Prince des Voleurs) plus léger et plus proche d'un Robin des Bois espiègle.

Image: Allociné.fr

19217086.jpg

Les commentaires sont fermés.