Contes de Terremer par Ursula K Le Guin

Titre: Contes de Terremer51F8KDNMECL._SL500_AA300_.jpg
Titre original: Tales from earthsea
Auteur: Ursula le Guin
Éditeur: Robert Laffont 2003 (2001 édition originale)
Pages: 307

Il y a plusieurs années que je me dis que je devrais lire Terremer de Ursula le Guin. Je ne me suis jamais jeté à l'eau jusqu'à ce week-end lorsque j'ai décidé de me plonger dans les Contes de Terremer. Cependant, nous ne nous trouvons pas en face d'un roman mais d'un recueil de nouvelles qui prennent place bien avant les événements des romans et deux nouvelles qui suivent de très prés le dernier roman: Tehanu. L'auteur a aussi ajouté une courte présentation de son monde d'un point de vue linguistique, géographique, historique et de la magie.

Comme je l'ai dit, nous nous trouvons face à plusieurs nouvelles. La première est l'histoire de la fondation de l'école des mages sur Roke. C'est un petit conte sur un héros mage qui a réussi à résister aux dangers de son temps pour créer un lieu d'ordre et de loi ou les connaissances magiques seraient transmises. Le second conte est une histoire d'amour. Le troisième nous dépeint une des aventures du premier maître de Ged alors qu'un tremblement de Terre menace une ville. Le quatrième nous montre un mage égaré qui cherche la rédemption en aidant les personnes qui ont besoin de lui. Le dernier, enfin, nous montre que l'école de magie va changer. Mais de quelle manière?

La lecture est fluide et facile. Mais j'avoue ne pas avoir réussi à vraiment me plonger dans ce monde. Tout e semble trop lisse, trop tranquille. J'ai eu l'impression d'une profonde harmonie dans les histoires et les personnages mais je n'ai pas réussi à trouver un véritable plaisir à la lecture des aventures. Bien que je ne puisse pas dénier la qualité des histoires et de l'écriture de Leguin je ne pense pas continuer de lire Terremer dans l'immédiat.

Image: Amazon.fr

Commentaires

  • Il faut lire Terremer, et Tehanu... Ce ne sont pas des fleuves tranquilles. Ils abordent la question de la responsabilité, et sont plein de rebondissements.

    Et avez-vous lu "La main gauche de la nuit" ?

    Bien à vous.

  • Moi, je l'ai lu. Pas mal. Mais "Terremer", c'est fabuleux, quoiqu'un peu gnangnan parfois, ou moralisateur, ou pontifiant.

  • Bonjour,
    non je n'ai pas lu "la main gauche de la nuit". Les Contes étaient le premier livre de Le Guin que j'aie lu.
    Comme le dit RM, en lisant ces Contes j'ai eu l'impression d'une histoire très bien construite et très pensée mais aussi d'écouter un sermon, sans vouloir être irrespectueux bien entendu. Et j'ai eu du mal à entrer dans ce discours.

Les commentaires sont fermés.