05/08/2010

When you're strange

When you're strange est un film de musiques. Mais de la musique d'un groupe particulier qui, aujourd'hui encore, est connu et reconnu et vend des millions des disques: Les Doors. Le film nous emmène du début du groupe, sa création et la provenance de ses membres, à son succès gigantesque. Succès qui, d'ailleurs, dut extrêmement rapide. Alors que les chansons et les concerts se multiplient et se succèdent nous découvrons un groupe qui devient, petit à petit, une idole et dont le chanteur a une réputation particulière. Non seulement il se drogue et bois mais, en plus, son comportement devient imprévisible. C'est ainsi que l'on découvre un Jim Morisson tantôt parfaitement maître de la situation tantôt complètement perdu. Dans le même mouvement le groupe commence à connaître une réputation sulfureuse à cause des propose de Morisson ce qui lui vaut les foudres des conservateurs. Mais ce n'est pas la seule chose que ce film nous montre. Nous y trouvons aussi une peinture des années soixante. Des années de luttes émancipatrices, de guerres, de contestations. Que ce soit en suivant le mouvement pour les droits civiques ou en entrant dans la mouvance hippie ou encore la contestation de la guerre nous y voyons une génération entière tournée vers la contestation de l'ordre établi. Et tout ceci sur fond de rock and roll.

Le film en lui-même nous montre des images d'archives avec un commentaire de Johnny Deep. J'ai trouvé que les années soixante et l'histoire des Doors, dont particulièrement Jim Morisson, sont bien dépeintes. Même si une grande partie de l'histoire est mise sur le coté. Mais le véritable point fort de ce film est la bande son. Celle-ci pourrait se suffire à elle-même. Dans ce film elle nous donne vraiment l'impression de suivre le groupe dans son histoire. De plus on peut se dire, en sortant du film, que les années soixante étaient vraiment une période d'exceptions et que nous aurions peut être besoin de la retrouver en partie.

Image: Allociné

Site officiel

19443826.jpg

Les commentaires sont fermés.