28/01/2011

The Green Hornet

Il faut l'avouer, je n'attendais pas grand chose en allant voir ce film. Mon but était sorti de me détendre deux heures au cinéma avec un film que je ne pensais pas vraiment bon mais probablement divertissant. Ceci peut expliquer que j'aie été surpris en bien par ce film qui a dépassé mes attentes (relativement basses il est vrai). L'histoire est celle du fils d'un grand directeur de journal qui vient de mourir: Britt Reid. Ce dernier n'est, toutefois, pas capable de reprendre le journal de son père puisque sa vie, jusqu'à présent, n'était constituée que de fêtes et de beuveries. Britt fait aussi la connaissance de Kato, le mécanicien de son père, qui est un génie de la mécanique capable de créer toute sorte d'objets fantastiques comme une machin à café miraculeuse. Devenant amis ils décident de vandaliser la statue posée sur la tombe du père de Britt mais, dans le même temps, ils sauvent un couple qui se faisait agressé dans la rue. C'est à ce moment qu'il leur vient une idée: jouer les criminels pour combattre la pègre locale contrôlée par un russe.

Comme je l'ai déjà dit, je n'attendais pas grand chose de ce film ce qui peut expliquer mon avis plus positif que ce que certains pourraient penser. The Green Hornet est un film de superhéros. Ce qui implique de l'action pour une grande partie des deux heures qu'il dure. De l'action nous en avons. Les combats sont, je trouve, très bien réalisés. De plus, on trouve de belles voitures avec des courses poursuites que j'ai beaucoup apprécié. Mais j'ai aussi trouvé ce film très drôle. Ce n'est pas que les acteurs soient forcément drôle seuls, je trouve même que, parfois, les dialogues sont un peu lourd, mais ensemble le duo fonctionne, à mon avis, plutôt bien et m'a souvent fait rire. Les situations entre Britt égocentrique, dragueur et grande gueule et Kato le jeune chinois humble et expert du combat fonctionnent assez bien. J'ai beaucoup apprécié le personnage du russe parrain de la pègre local qui tente désespérément de faire peur mais que personne ne prend vraiment au sérieux sauf ses subordonnés. Quand à la 3D elle n'est pas très utile et aurait pu être mise de coté sans même y réfléchir à deux fois. Bref, si j'ai apprécié ce film plus qu'il ne le mérite c'est probablement parce que je n'attendais rien de sa part et que j'ai été surpris.

Image: Site officiel

gh-wallpaper1-800.jpg

10:06 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : green hornet | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.