07/08/2011

The taking of Chelsea 426 par David Llewellyn

Titre: The taking of Chelsea 426chelsea.125.jpg
Auteur: David Llewellyn
Éditeur: BBC 2009
Pages: 243

La colonie de Chelsea 426 offre un panorama unique en son genre puisqu'elle se trouve au-dessus de la grande tache blanche de Saturne. Mais ce qui fait venir les résidents ce n'est pas seulement la vue mais aussi la fuite d'une Terre trop cosmopolite et trop bruyante. Sur Chelsea 426 les humains trouvent une communauté fermée et protégée dont les immigrants sont triés sur le volet. On y trouve une société qui réprouve toute manifestation publique de familiarité, de joie ou de musique. Autrement dit, on y est peut être polis mais on s'y ennuie énormément! Même la nouvelle exposition qui fait venir des milliers de visiteurs est ennuyeuses. Mais si ces visiteurs viennent ce n'est pas pour la vie trépidante de la colonie mais pour voir une fleur extraterrestre découverte dans les nuages de Saturne. Mais ces fleurs sont-elles ce qu'elles semblent être? Car le Docteur les trouve très étrange et les Sontarans y sont aussi très intéressés ce qui ne peut qu'amener des ennuis.

Les évènements sont presque anecdotiques puisqu'on sait très rapidement qui sont les responsables. La question est plutôt de savoir comment le Docteur va réussir à se débarrasser des deux envahisseurs sans que cela ne pose trop de problèmes. Ce qui m'a fait aimer ce tome concerne plutôt la description de la colonie. Un endroit fermé aux étrangers et dans lequel tout le monde se connaît. Mais c'est surtout un endroit construit contre la jeunesse. Cette jeunesse bruyante, fêtarde et qui ne réagit pas comme on le voudrait. Chelsea 426 est un havre dans lequel tous les jeunes sont enfermés dans les manières et n'ont le droit ni de faire la fête ni même de rire. Et dire que certains souhaiteraient ce type de vie... Mais, mis à part cela, je ne suis pas sur de trouver beaucoup plus d'intérêt dans ce livre.

Image: BBC

Les commentaires sont fermés.