Bon anniversaire!

Je suis un peu en retard. Mais je voulais écrire un billet pour célébrer l'anniversaire de l'un des systèmes d'exploitations les plus importants de notre époque. Celui-ci a gagné une popularité croissante au fil du temps. Celui-ci fait tourner la majorité des serveurs sur internet, est utilisé dans la grande majorité des smartphones actuellement sur le marché (androïd, par exemple, est basé sur un noyau Linux), installé sur la plupart des supercomputers utilisés dans le cadre de la recherche et pourtant rare sont ceux qui le savent. Oui, vous, vous utilisez linux tous les jours rien qu'en naviguant sur le web. Et tout ceci a commencé en 1995 quand Liuns Torwald a envoyé son fameux message:

« Salut tout le monde… Je suis en train de faire un système d’exploitation libre (c’est juste un passe-temps, rien d’aussi professionnel ni énorme que GNU) il ne prendra sûrement jamais rien d’autre en charge que des disques durs AT puisque c’est tout ce que j’ai »

Mais qu'est ce que Linux? Plus qu'un nombre impressionnant de distribution différentes (Ubuntu, Fedora, Debian, Mandriva, Mageia mais la liste est bien plus longue) Linux est une question de philosophie. Plutôt que de perdre ses droits au choix en utilisant des systèmes comme ceux développés par Microsoft ou Apple Linux offre une alternative. Une alternative ou la liberté fondamentale. Cette liberté découle des droits garantit par la licence GNU-GPL qui sont au nombre de quatre: la liberté d'utilisation du logiciel, la liberté de la modifier selon ses besoins, la liberté de partager et de la distribuer. Ainsi, Linux est devenu une alternative importante aux systèmes d'exploitations qui ferment leurs code et tentent de contrôler l'utilisation qui en est faite par l'utilisateur.

Linux est aussi un mode de développement que l'on pourrait presque qualifier d'anarchique. En effet, ce ne sont pas des chefs qui décident de ce que les développeurs doivent ou peuvent faire puisque tout un chacun peut, si il le souhaite, modifier ou proposer une modification du code. C'est une manière de travailler très différente de l'idée capitaliste du travail que Linux nous offre. Et ceci même si ses adeptes n'ont pas forcément cette conception politique en tête. Ainsi, Linux est un bienfait par sa seule existence. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit parfait. Encore aujourd'hui il peut être fastidieux d'installer ou d'utiliser certaines distributions bien que les plus populaires se soient grandement améliorées sur ce point (par exemple Ubuntu). Sans oublier que migrer sur Linux implique de s'habituer à un nouveau mode d'utilisation qui peut être déroutant. Mais, et vous l'aurez compris, l'important n'est pas d'imposer Linux mais de permettre le choix de l'utiliser si on le souhaite, d'offrir une alternative. Quand celle-ci est offert il faut, ensuite, laisser les personnes faire leur choix.

Linux Fondation

Billet sur Framablog concernant les 20 ans

Commentaires

  • Joli point de vue sur Linux, ça fait plaisir que des gens apprécient encore le travail qui a été fait pour la liberté

  • Merci, il serait bien de le faire apprécier encore plus largement.

Les commentaires sont fermés.