30/10/2011

Dead of winter par James Goss (à ne pas lire en hiver)

Titre: Dead of winterdrwho_dead_winter_book_125.jpg
Auteur: James Goss
Éditeur: BBC 2011
Pages: 255

Je viens de terminer le premier tome qui prend place dans la saison 6 de Doctor who (sauf si on compte les 2 in 1). Et j'ai été agréablement surpris par ce livre. Le Docteur et ses compagnons vont s'écraser. Ils ne savent pas ou ni quand mais une perturbation semble attirer le TARDIS. Amy se réveille le lendemain dans un lit. Elle découvre rapidement que sa voisine est une petite fille nommée Maria et que toutes les deux se trouvent dans un institut de soin pour les tuberculeux au XVIII ème siècle. Le médecin qui possède ce centre lui apprend qu'elle a reçu un coup sur la tête après avoir été éjectée de son véhicule ce qui pourrait expliquer ses troubles de mémoire. Elle est rapidement rejointe par son mari, Rory, et le Docteur. Ils semblent aussi avoir des problèmes de mémoire mais pas assez pour se rendre compte qu'il y a quelque chose de louche. Un institut capable de guérir la tuberculose avec des méthodes en avance sur leurs temps? Mais, surtout, ce ne sont que des personnes importantes qui son soignées et leur survie pourrait changer l'histoire du monde.

J'étais d'abord un peu sceptique. Écrire un livre Doctor Who sous forme de lettres me semblait aventureux. Je n'avais pas l'impression que ce style soit particulièrement adapté et je ne l'ai jamais vraiment aimé. Bien que je sois resté sceptique durant un long moment j'ai ensuite totalement changé d'avis. Je pense, maintenant, que ce tome est probablement l'un des meilleurs que j'aie lu et ceci surtout parce qu'il me semble particulièrement proche de l'ambiance de la saison 6. Je m'explique, cette dernière saison nous montre un Docteur de plus en plus sombre, capable de choix difficile est destructeurs, nous connaissions déjà cet aspect de sa personnalité mais, cette fois, elle touche ses compagnons qui subissent directement les effets de ces choix. Je ne dirais pas ce qui se passe dans la sixième saison vous devrez donc me croire se parole. Ainsi, ce tome nous montre des personnages secondaires qui détestent le Docteur pour ses actes. Un Rory, à mon avis, injustement décrit comme peu important par l'auteur mais qui essaie surtout d'éviter que les actes du Docteur ne débouchent sur des destructions par lassitude. Une Amy qui n'écoute plus ce qui lui dit son héros mais n'hésite pas à braver ses conseils. Et, enfin, le Docteur lui-même qui semble las de ne pas pouvoir sauver tout le monde. De n'être parfois capable que du moins pire au prix des souffrances des autres. Bref, un tome sombre quasiment dépressif.

Image: BBC

Commentaires

Bon vivement qu'il soit édité en français alors, ta review me donne très envie de découvrir cette histoire!

Écrit par : HKo | 01/11/2011

A mon avis c'est un très bon tome même si j'ai trouvé le style un peu déroutant au début

Écrit par : Hassan | 01/11/2011

Les commentaires sont fermés.