Borrowed Time de Naomi A. Alderman (un taux d'intérêt mortellement bas)

Titre: Borrowed Time250px-Borrowed_Time.jpg
Auteurs: Naomi A. Alderman
Éditeur: BBC 2011
Pages: 255

Après avoir pris le temps d'écrire une note sur un film centré sur le temps je me suis dit qu'il était de parler d'un média avec lequel le rapport au temps est très différent mais dont l'intrigue n'est pas loin d'être proche de la problématique du temps. Après cette diatribe qui ne m'a pas coûté trop de temps je vais peut-être éviter de vous faire perdre encore plus de votre temps par de vaines paroles et résumer ce nouveau Doctor Who book. Le temps est partout et pas seulement dans ces quelques lignes. Il s'écoule inexorablement en avant et il semble que nous en manquions toujours au mauvais moment que ce soit pour le travail ou notre vie privée. Mais que feriez-vous si vous pourriez en emprunter? Alors que le Docteur voulait emmener Amy et Rory observer la plus grande faillite bancaire de l'histoire humaine ils sont pris dans un tout autre type de marché. En effet, les employé de la Lexington Bank travaillent trop et trop vite et semblent pouvoir se trouver en plusieurs endroits en même temps. Des personnes à l'allure de banquier, donc à tête de requins, marchent dans les couloirs de la banque sans que l'on puisse dire d’où ils viennent de comment ils font pour repartir. La banque est au centre d'un marché du temps. On vous en offre contre un taux d'intérêt préférentiel. Mais quand on signe un contrat il vaut mieux lire les petits caractères sinon notre vie peut très bien en être bouleversée.

Ce livre est une bonne surprise. En dessous de la surface de l'intrigue nous avons une peinture du système des prêts. Bien entendu, l'intrigue joue avec les paradoxes des voyages dans le temps. Les personnes sont toujours prêtes, ne savent plus trop quel jour il est et peuvent se croiser et se trouver au même endroit à deux moments différents. Le temps n'est pas que manipulé il se répare puisqu'un acte peut tout changer. Par contre, Amy y est un peu bête puisqu'elle se jette dans le piège sans même se mettre à réfléchir un minimum. Mais, comme je l'ai dit, ce que l'on a c'est surtout une accusation face au système des prêts. En effet, le Docteur nous explique comment fonctionnement les intérêts cumulés qui implique que non seulement on paie des intérêts sur nos emprunts mais aussi des intérêts sur les intérêts. Autrement dit, le Docteur nous explique comment fonctionne la dette du tiers-monde. Mais l'auteure nous montre aussi des traders avides d'argent, à tel point qu'ils oublient toutes prudences et s'empressent d'acheter ce qui semble rapporter sans regarder ce que ce qu'ils ont obtenus vaut vraiment. Il faut faire un énorme effort pour ne pas y voir la crise des subprimes! De plus, l'auteure nous montre ce que le travail peut faire aux individus. On se trouve face à des personnes stressées et constamment sur la brèche pour gagner un peu plus de prestige en vue de monter dans la hiérarchie. A tel point que leur vie privée et inexistante et que certains meurent au travail! Et puis ce livre reste un Doctor Who avec ses situations absurdes et les références à la série. Je ne peux que féliciter Naomi Alderman pour sa réussite!

Image: Tardis Index Base

Les commentaires sont fermés.