The Sarah Jane Adventures saison 4 (le Doctor Who des petits)

J'ai déjà parlé de cette série pour enfants. La saison 4 est récemment sortie en DVD alors que la saison 5, dernière de cette série, a été diffusée. Nous retrouvons Sarah Jane avec ses petits compagnons dans des aventures rocambolesques. Les différents épisodes nous permettront de voir le départ de Luke (enfin!) et son retour (mais c'est qu'il revient le bougre!). Mais aussi de suivre Clyde et Rani seuls ou ensemble sans l'aide de Sarah Jane. Cette saison est aussi l'occasion de réinviter le Docteur. En l’occurrence l'incarnation de Matt Smith qui, comme d'habitude, joue parfaitement bien son rôle de madman with a box. Mais cette saison est surtout l'avant-dernière puisque Elisabeth Sladen, qui interprète Sarah Jane, est récemment morte. C'est pourquoi la BBC a eu la bonne idée d'inclure quatre épisodes des Doctor Who Classic en l'honneur de cette actrice qui incarne encore et toujours la compagne parfaite du Docteur. Ces épisodes sont les quatre partie de l'aventure du quatrième Docteur: Pyramids of Mars. Le Docteur et Sarah enquêtent dans un cottage envahit par un Égyptien qui tente de faire revenir Suthek. Un alien si puissant que même les Time Lords ne pourraient pas l'arrêter si il était libéré!

Comme je l'ai déjà dit précédemment (et en titre) c'est un série pour enfants. Il ne faut donc pas s'attendre à du grand art. Heureusement, Matt Smith sauve les meubles. Les scénarios sont aussi très simplistes mais conviennent parfaitement bien pour des enfants. Mais la morale qui en ressort est attendue et un peu difficile à avaler sans sourire pour des adultes. Les quatre parties de Pyramids of Mars sont intéressantes puisqu'elles permettent de se rendre compte de la manière dont on filmait Doctor Who. Bien que ces épisodes soient kitsch avec des effets spéciaux très mauvais selon nos standards il reste intéressant et sympathique à regarder. C'est, d'ailleurs, un grand plus de ce coffret.

Image: site officiel

series-five-sarah-jane-wallpaper_1600x1200.jpg

Commentaires

  • La littérature et filmographie "pour petits" comme tu le dis, peux s'avérer d'excellente qualité. Le rythme, la poésie, le style d'écriture, la manière de filmer et même le/les message/s d'une œuvre ne sont pas automatiquement moins bon, car destiné aux enfants. Beaucoup de livre pour les tout petit-e-s rivalisent en poésie avec des romans d'adultes. Ces derniers n'ont pas, par ailleurs, le monopole de la réflexion profonde, les films pour adultes non plus (Un exemple récent: ghost protocoll est bien plus stupide et visuellement moins bien maïtrisé qu'Hugo Cabret, même si j'ai beaucoup de réserve pour ce dernier). Le label pour enfant n'excuse pas un mauvais livre, film ou série.

    De plus, les enfants ne sont pas des êtres décérébrés incapables de comprendre la moindre chose qui irait plus loin que le bout de leur nez. Et je ne crois pas qu'on leur rendent service en le considérant comme tel. D'un autre côté, bons nombres d'adultes sont perplexes face à la complexité de certaines œuvres, dont ils sont incapables de saisir le/s sens. L'art, qu'il soit destiné aux enfants ou aux adultes, doit stimuler la réflexion, il doit comporter des niveaux d'interprétations variés ... Il n'est pas nécessaire de les comprendre tous, que l'on soit un enfant ou un adulte.

    Bref, pour en revenir au sujet, pour ce que j'ai vu de Sarah Jane (c'est-à-dire franchement peu), ce n'est pas le DVD que j'offrirai à des gosses, de même que je m'abstiendrai d'acheter new year eve. Il m'arrive de regarder d'immonde stupidité (Cela dit Sarah Jane n'est pas, complétement, une immonde stupidité), mais je n'irai pas jusqu'à prétendre qu'ils sont bien, car ... pour adulte!

  • Je suis tout a fait d'accord avec toi mais je critiquais principalement les scénarios. Bien que l'on puisse attendre une certaine qualité de ce coté il ne faut tout de même pas attendre d'un enfant, peut être très jeune, qu'il comprenne les même choses qu'un adulte. D'ailleurs, les meilleurs films "pour enfants" sont surtout ceux qui arrivent à viser un public jeune et un public plus âgés. Shrek en est un bon exemple puisqu'il réussit à faire rire les enfants et les adultes en jouant sur différents registres dont, pour les vieux comme moi, des références à d'autres films.

    Ce qui m'ennuie le plus dans cette série basée sur Sarah Jane ce n'est pas vraiment les scénarios mais plutôt la morale que je trouve trop simpliste.

Les commentaires sont fermés.