06/01/2012

Le Rubis des Templiers / El Anillo par Jorge Molist (oh tient une bague)

Titre: Le Rubis des Templiers / El Anillo9782352870807-G.jpg
Auteurs: Jorge Molist
Éditeur: Archipel 2006 (Martinez Roca 2004 édition originale)
Pages: 473

Nous sommes à New-York, Cristina reçoit deux cadeaux le même jour. L'un est la bague de fiançailles offerte par son fiancé. L'autre est une bague de rubis offerte par son oncle espagnol. Alors qu'elle se pose des questions sur les raisons qui ont pu le pousser à lui offrir cette bague en héritage la jeune femme reçoit une nouvelle surprise: elle est conviée à l'ouverture du second testament de son oncle! Elle décide de répondre à ses nombreuses questions en prenant des vacances improvisées à Barcelone dans l'espoir caché de retrouver son amour d'enfance. Mais, lorsque le testament est ouvert, une troisième surprise la prend au dépourvu. Son oncle convie trois de ses héritiers à une chasse au trésor. Mais pas n'importe quel trésor! Le fameux et mythique or perdu des Templiers! Qui pourrait résister à de telles richesses? Pas Cristina en tout cas qui décide de se lancer dans l'aventure. Mais entre les sociétés secrètes et les marchands d'arts peu scrupuleux l'adversité sera rude pour les chasseurs de trésor.

Les Templiers j'aime bien. Principalement parce que je suis fasciné par le Moyen Âge et je trouve l'idée de créer des ordres de moines combattants tellement contradictoire que ça doit forcément cacher quelque chose d'intéressant. Malheureusement, les Templiers sont souvent utilisés, que ce soit dans la littérature, les films ou les téléfilms du samedi après-midi, pour cacher une histoire qui n'a aucun sens sauf celui de faire de l'argent en utilisant un petit truc qui fait vendre. C'est pourquoi j'ai tendance à approcher les œuvres qui ont "Templiers" dans le titre avec une grande circonspection. Et je pense que la circonspection est très utile quand on décide de se lancer dans ce livre. En effet, malheureusement je ne l'ai de loin pas trouvé intéressant. Je pense que la chasse au trésor cache mal une histoire mièvre dont les principales conclusions sont visibles dans les 20 premières pages du livre. Ainsi, c'est sans surprise que le sort des fiançailles de Cristina s'est développé devant mes yeux. Il faut dire qu'il était difficile de faire moins discret. De plus, la chasse elle-même a une conclusion évidente quand elle n'avance pas lorsque Cristina est perdue dans ses ennuis amoureux. Les principaux personnages sont particulièrement transparents ainsi que leurs choix et on ne peut qu'imaginer que les héros sont particulièrement bêtes pour ne pas voir ou sont les sociétés secrètes! Je passe rapidement sur les quelques dialogues parlant de l'origine génétique de l'homosexualité ou encore lorsque les personnages considèrent qu'un viol réussi sur un homme n'en est pas un (bah oui si il ne veut pas il ne pourra pas se faire violer...). Bref, un livre que je considérerais comme plutôt mauvais et qui colle parfaitement à l'étiquette de roman de gare.

Image: Éditeur

15:32 Écrit par Hassan dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : templier | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.