05/02/2012

Jimmy the Hand par Raymond E Feist et Steve Stirling (des petites mains balladeuses)

Titre: Jimmy the Hand9780060792947.jpg
Auteurs: Raymond E Feist et Steve Stirling
Éditeur: Harper Collins 2003
Pages: 368

Il y a très longtemps que je n'ai pas lu ni parlé d'un livre de Feist sur ce blog. Pour le retour du monde de Krondor j'ai décidé de lire, en anglais, les aventures qui se déroulent durant la première guerre de la faille. Et comme j'aime bien ce personnage j'ai décidé de commencer par les aventures de Jimmy. Celui-ci est un orphelin que nous rencontrons brièvement dans le premier livre. Outre l'aide qu'il apporte à Arutha et à la princesse de Krondor il est aussi un voleur talentueux. Mais nous ne savons pas du tout ce qui est arrivé à Jimmy durant la Guerre. Nous ne savons pas non plus comment Krondor a subi le contre coup de l'évasion des deux nobles que je viens de citer. J'étais donc plutôt favorable à un livre qui nous permet d'en savoir plus.

Nous retrouvons Jimmy juste après l'évasion de Krondor par le futur prince et la princesse actuelle de la ville. Le jeune garçon et les moqueurs sont en train de se battre contre la police secrète de Bas Tyra et ses gardes. Mais ce n'est que la première bataille. En effet, l'évasion de la princesse conduit l'administrateur nommé par Bas Tyra à augmenter la pression répressive contre les mendiants, les prostituées et les voleurs. Il ne faut pas plus d'une journée pour que des dizaines de personnes soient menacées du fouet ou de la corde. Jimmy n'accepte pas cet état de fait et décide de préparer une action héroïque. Mais, suite à celle-ci, le chef des moqueurs décide d'exiler Jimmy. Accompagné de l'une de ses amies il part à Lands End. Il découvre une petite ville qui ne peut pas survivre longtemps à un voleur de sa trempe mais, surtout, il découvre que des actes maléfiques sont en train d'être mis en branle dans l'ombre.

J'apprécie les histoires qui se déroulent à Krondor car on découvre un monde que l'on peut facilement remplir avec notre imagination. Les idées de Feist sont intéressantes et plaisantes à lire. Malheureusement, il arrive aussi que ses livres ne soient pas particulièrement bien écrits ni particulièrement intéressants. C'est le cas de celui-ci. En effet, l'intrigue est tout simplement transparente. Il ne m'a pas fallu 20 pages après l'arrivée de Jimmy à Lands End pour comprendre ce qui allait se dérouler. Et si le livre est intéressant dans la symétrie de son intrigue (un homme qui a tué l'amant de sa femme se trouve confronté par le fils de sa femme) il souffre de grandes lourdeurs. Par exemple, les flashbacks ne sont pas toujours bien utilisé et m'ont souvent ennuyé. Il est dommage que Jimmy soit le héros d'un livre qui souffre de ces imperfections car c'est probablement l'un des personnages que je préfère dans ce monde. En bref, ce roman est dispensable.

Image: Éditeur

18:30 Écrit par Hassan dans Fantasy, feist, Livre | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |  Facebook

Commentaires

Hooo, tiens, tu lis les riftwar ^_^ J'aime bien, mais je dois avouer que tous les volumes ne se valent pas, et que particulièrement cette série de "portraits" est pas terrible.

Écrit par : Midori | 05/02/2012

Oui je les lis mais il y a longtemps que je ne l'avais pas fait. Je n'ai pas encore dépassé la Guerre des Serpents. Mais je compte bien avancer :)

Écrit par : Hassan | 05/02/2012

Les commentaires sont fermés.