20/02/2012

Honoured Ennemy par Raymond E Feist et William Fortchen (les ennemis de mes ennemis sont mes amis)

Titre: Honoured Ennemy
Auteurs: Raymond E Feist et William Fortchen
Éditeur: Voyager 2001
Pages: 323

Je termine ces trois livres intitulé Légendes de la Guerre de la Faille avec celui qui a été publié en premier. Mais ça ne veut pas dire que nous nous trouvons dans une période précoce de la guerre. Au contraire, les fronts sont constitués et les soldats sont déjà des vétérans. Nous suivons une unité dont la mission est d'infiltrer l'arrière des lignes ennemies pour les attaquer furtivement. Après une rude campagne leur commandant, Dennis Hartraft, souhaite retourner en garnison pour prendre un peu de repos pour lui et ses hommes. Malheureusement c'est le moment exact que choisit le destin pour initier deux catastrophes. Tout d'abord, l'unité est attaquée par des Tsuranis alors que Hartraft tentait de mettre en place un guet-apens. Ensuite, la garnison a été attaquée par les Moredelhs massacrant les défenseurs et les premiers attaquants Tsuranis et tentent maintenant de mettre en place un piège. Et comme les coïncidences ont tendances à se suivre c'est aussi le moment exact qui a été choisis par les commandants Tsuranis pour envoyer une unité en renfort dans l'attaque de cette même garnison. Faisant face à un ennemi que les deux troupes craignent ils n'ont d'autres choix, pour survivre, que de décider d'une trêve. Il reste à savoir si celle-ci explosera face aux haines et incompréhensions mutuelles ou si les soldats du Royaume et les Tsuranis vont, peu à peu, accepter leur valeur mutuelle?

Encore une fois, nous ne nous trouvons ni avec les grands nobles ni au centre des événements. Au contraire, nous suivons deux petits nobles dont les unités ne sont que des pions sur l'immense échiquier de la guerre. Ce qui nous permet de connaître un peu mieux les différences entre les deux peuples. Malheureusement pour ce livre Wurst et Feist l'ont déjà fait beaucoup plus brillamment dans le cadre de la trilogie de l'Empire. Mais ce point n'est pas le véritable but de ce tome. Celui-ci nous montre deux ennemis qui se haïssent et qui essaient de se comprendre et, petit à petit, à s'accepter. Le livre est donc une sorte de processus durant lequel on observe un respect grandir entre les deux peuples. Plus important encore, il permet de montrer la guérison d'un homme habité et consumé par la vengeance. L'intrigue, en elle-même, n'est qu'une toile de fond. Et si on apprécie l'histoire qui déploie des rivalités entre deux frères et qui ajoute quelques anecdotes au monde de Midkemia les événements sont largement attendus. Il est clair dès la mise en place de la trêve qu'une trahison prendra place ce qui m'a surpris c'est que je n'avais vu venir que l'une d'entre elle alors que la seconde ne m'est apparue que 20 pages avant. Je trouve par contre dommage que certains personnages intéressants aient été laissé dans l'ombre alors que l'on aurait pu leur offrir un développement plus glorieux. Pour la troisième fois, ce n'est pas vraiment un tome essentiel pour le cycle de Midkemia mais il est tout de même assez plaisant à lire.

Image: Éditeur

011995-FC222.jpg

11:46 Écrit par Hassan dans Fantasy, feist, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feist, midkemia | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.