05/06/2012

Men In Black 3 (un saut dans les souvenirs)

J'ai un peu de retard puisque ce film est sorti il y a déjà pas mal de temps. Mais un manque de possibilités m'a empêché d'écrire ce billet sur ce blog. Vous vous souvenez de Men In Black? Ce film de Sonnenfeld sorti en 1997. Ce film nous montrait le recrutement d'un nouvel agent par une agence gouvernementale secrète chargée de réguler les activités aliens sur Terre. Il permettait aussi de voir un cafard géant se faire écraser le tout avec des dialogues dont je rigole encore. Le second gardait un ton décalé avec une méchante qui se balade en lingerie fine et adore attacher les hommes dans ses tentacules. Cette nouvelle suite se déroule quelques années après. K est toujours un agent ainsi que J mais Z est mort. C'est dans le cadre d'un transfert de pouvoir que le pénitencier lunaire est attaqué pour libérer le dernier représentant d'un espèce baignée dans le sang de centaines de planètes: Boris l'Animal. Mais les agents ont à peine le temps d'enquêter que K disparaît mystérieusement. Selon la nouvelle cheffe ce dernier est mort en 1969 en Floride. Il apparaît que Boris a fait un saut dans le temps pour tuer K et permettre à son espèce de détruire la Terre. Le temps manque pour J de retrouver K et de le sauver ainsi que la Terre!

J'avais beaucoup apprécié le premier film et un peu moins le second. J'attendais donc ce troisième opus avec un peu de réticence. Il est vrai qu'il me semble qu'il manque un petit quelque chose de chaotique dans ce dernier. Comme si J n'était plus vraiment aussi déjanté qu'auparavant ou plutôt que les idées commencent à manquer dans le film. Peut-être aussi que de commencer la réalisation sans avoir de fin n'était pas une bonne idée? Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a que des mauvaises idées. Au contraire le film est rempli de très bonnes idées. Le saut dans le temps, par exemple, est attendu mais reste un concept intéressant. En 1969 j'ai surtout beaucoup aimé la manière dont les Men In Black sont décris. En effet, l'agence est remplie des gadgets que l'on connaît mais ceux-ci ont beaucoup moins performants et surtout beaucoup plus gros. K, par exemple, possède un neurolaseur portable qui prend 10 minutes pour se charger. Les aliens ont aussi le style de l'époque ce qui nous ramène aux doctor who classiques avec ses aliens kitsch et ridicules. L'agence a aussi une attitude différente envers les aliens qui reflète la mentalité raciste de l'époque. En effet, ceux-ci ne sont que des poids et leur mort n'a pas d'importance. La mort d'humains, par contre, est prise au sérieux. On observe aussi que les Men In Black surveillent de très prêt les milieux alternatifs. D'ailleurs, l'idée de faire d'Andy Warhol un agent en mal d'inspiration est très bien trouvée! Il est dommage que le cocktail ne fasse pas tout à fait effet. Mais le film reste un divertissement sympathique qui ne cherche pas vraiment autre chose.

Image: site officiel

mib3_wallpaper_1600x1200_0_us.jpg

11:32 Écrit par Hassan dans Film, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mib, men in black | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.