03/09/2012

La Guerre par Kropotkine

Titre : La guerrearton267.jpg
Auteur : Kropotkine
Éditeur : Les éditions de Londres
Pages : 32

Je suis encore dans Kropotkine mais ne vous inquiétez pas un jour ou l'autre j'aurais terminé de lire les textes que j'ai téléchargé. Celui-ci est particulièrement adapté à notre époque. L'auteur y analyse la guerre. Mais il ne l'analyse pas dans ses actes mais dans ses buts. Pourquoi fait-on la guerre? Par honneur ? Par haine envers l'étranger, l'autre ? Ou par idéologies ? Selon Kropotkine toutes ces réponses sont mineures face à la raison principale de faire la guerre : l'argent.

Selon Kropotkine il y a trois explications principales de cette raison de faire la guerre. Je vais donc tenter de les présenter rapidement. La première que je donnerais concerne les médias. Ces derniers sont majoritairement tenus, selon l'auteur, par des firmes financières. Les médias ne sont pas vraiment représentatifs d'une opinion ils créent l'opinion. Une opinion artificielle qui est contrôlée par ceux qui possèdent les journaux. Est-ce que la situation actuelle est si différente ? La plupart de nos journaux sont possédés par le même groupe et, exemple simple, les articles de la TDG et du 24H sont presque strictement les même. Second point qui explique pourquoi l'argent est au centre de la guerre : la production industrielle. Celle-ci est mise en place selon les besoins non de la population mais de la guerre. Des industries entières naissent et sont consacrées à un possible effort de guerre. Et quand des rumeurs s'entendent toutes les industries se lancent dans une production de masse pour des batailles qui gaspillent d'énormes ressources humaines, matérielles et de nourriture dans le but de tuer d'autres humains. Enfin, la dernière explication concerne la haute finance. Selon Kropotkine il existerait une classe internationale capable de contrôler les états. Ce contrôle ne se fait pas dans l'ombre mais en public via la finance. Ces groupes prêtent de l'argent à des états qui déboursent plus qu'ils n'ont. Les dettes publiques sont de plus en plus importantes jusqu'à ce que, finalement, la finance décide de retrouver son argent et exige la libéralisation massive des états. C'est drôle je crois avoir vu quelque chose comme ça il y a peu de temps...

Donc que penser de ce livre ? Je n'ai pas l'impression qu'il soit véritablement révolutionnaire. Sauf, peut être, si on prend en compte la date de sa publication. Nous sommes en 1912 soit deux ans avant la première guerre mondiale. Et Kropotkine pense qu'une guerre se prépare. Mais les propos de Kropotkine peuvent aussi être appliqué à notre époque. Ses condamnations de la presse et son analyse du fonctionnement de la classe de la haute finance semble pouvoir s'appliquer douloureusement à notre époque. Bien entendu, nous n'avons pas de guerre mondiale. Mais n'avons-nous pas eu quelques guerres dont les buts ne sont pas strictement humanitaires ?

Image : Site de l'éditeur

18:45 Écrit par Hassan | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.