15/05/2013

Shadowleague 1: The heart of Myrial par Maggie Furey

Titre : Shadowleague 1: The heart of Myrial51E4KBKV71L._.jpg
Auteur : Maggie Furey
Éditeur : Orbit 1999
Pages : 505

J'aime bien Maggie Furey. Je trouve que ses personnages féminins sont rafraîchissants sans être parfaits. Et j'apprécie cela. Parce que j'en ai un peu marre que le personnage héroïque soit toujours le mâle hétéro alors que rien ne peux empêcher les femmes et les LGBTIA d'être des héros. Donc quand je vois un petit mieux chez un auteur j'ai tendance à l'apprécier. Et souvent ce petit mieux c'est simplement d'avoir de vrais personnages féminins. J'ai donc commencé à lire la trilogie shadowleague. Elle nous emmène sur une planète nommée Myrial. Il y a des milliers d'années une race d'êtres à la puissance sans mesures y a emmené plusieurs races en voie d'extinction dans le but de les préserver. Mais elle a aussi divisé leurs lieux de vies par des barrières impossibles à franchir. Un ordre a été créé pour maintenir le statu quo: la shadowleague. Mais ces même barrières commencent à faiblir prélude à leur destruction complète. Pourquoi cela arrive-t-il maintenant et comment l'empêcher? Car si les habitants de Myrial peuvent se rencontrer une guerre risque de se dérouler entre les différentes races pour le malheur de tous.

Mouais, je suis plutôt sceptique face à ce premier tome. L'intrigue met beaucoup de temps avant de commencer à devenir intéressante. Les personnages me sont restés étranger durant une grande partie du livre alors que certains secrets me semblent devenir clairs beaucoup trop vite dans l'histoire. Tout ça me donne une impression de travail un peu bâclé. La preuve en est que pendant une bonne partie du livre je n'ai pas vraiment compris les liens qui existaient entre les personnages et la raison de leurs relations. Heureusement, il me semble que le tout commence à aller un peu mieux vers la fin de ce premier tome. Je ne vais pas me faire trop d'idée mais, peut-être, que les prochains tomes permettront de lancer quelque-chose de vraiment intéressant?

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare. Pas vraiment intéressant, personnages difficile à apprécier... La liste des problèmes est assez longue. Mais je donne au livre le bénéfice du doute et j'attends de voir la suite d'où cette place au twilightomètre.

  • A lire.

  • Tolkien.

Image: Amazon

12:07 Écrit par Hassan dans Fantasy | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maggie furey, myrial | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.