11/06/2013

Hannah Arendt

 Hannah Arendt, une femme dont tout le monde a entendu parler pour sa chronique sur le procès d'Eichmann qui a eu lieu à Jérusalem. Justement, ce nouveau biopic commence lors de l’enlèvement du nazi. Il est rapidement jeté à l'arrière d'une camionnette puis on retrouve Hannah Arendt chez elle en train de lire le journal qui annonce la venue d'un procès. Nous suivrons donc Hannah Arendt à Jérusalem lors de ce procès mais surtout lors de la polémique qui eu lieu après que son travail fut publié par le New Yorker. En effet, non seulement certains croient qu'elle défend Eichmann mais, en plus, elle s'attaque à certains dignitaires juifs et leurs activités.

Je n'ai jamais lu les ouvrages d'Hannah Arendt. Je ne suis donc pas du tout capable de critiquer le rendu de la philosophie et des idées de cette femme dans ce film. Mais je peux parler de ce dernier. Les acteurs, pour commencer, sont tous très bien choisis. Je n'ai pas vu un seul acteur qui semblait en dehors de son rôle. Montrer les capacités de ces hommes et femmes dans plusieurs langues m'a aussi plu. Je préfère avoir des sous-titres mais entendre de l'hébreu à Jérusalem plutôt que de l'anglais. Ce qui permet de donner une forme d'authenticité au film. Ce dernier me semble très maîtrisé. Il y a tout de même quelques problèmes entre deux scènes qui, parfois, ne semblent pas logique. Je me demande aussi s'il était nécessaire de s'attarder sur la relation qu'elle avait avec son ancien professeur de philosophie. Le plus gros problème de ce film dure une ou deux scènes et se déroule durant le fameux procès. Il a été fait le choix d'utiliser des images d'archives et je suis pour. Je suis beaucoup plus sceptique quand on décide de reconstituer le tribunal pour passer du noir et blanc à la couleur lors de la même scène. Heureusement ce cas est rare mais il reste très étrange et raté. Bref, j'arrête la une critique peu profonde de part mes propres incapacités pour vous conseiller d'aller le voir et se vous faire votre propre idée. Je doute que vous perdiez votre temps!

Image: site officiel

hannaharendt.photo08.jpg

12:08 Écrit par Hassan dans contemporain, Film, Histoire | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hannah arendt, biopic, eichmann | | | |  Facebook

Commentaires

"Je me demande aussi s'il était nécessaire de s'attarder sur la relation qu'elle avait avec son ancien professeur de philosophie."

Sauf si cet éminent mais sulfureux professeur, amant disent certains, s'appelait Heidegger.

L'ambigüité et la polémique allant de paire, il devient pertinent, à mon sens et dans le contexte, de s'interroger sur l'intégrité morale d'Hannah Arendt lorsqu'elle s'empare de certains sujets.

Écrit par : Giona | 12/06/2013

Bonjour,

Je suis pratiquement inculte en philosophe et en philosophies. Je ne suis donc pas capable de comprendre ce que vous dites. Il semble que vous parlez d'un débat compliqué entre partisans et critiques de Heidegger et de son lien avec le nazisme. Mais je n'ai pas assez d’éléments pour vraiment le comprendre ni pour comprendre en quoi ce débat sur Heidegger touche Arendt? Auriez-vous des précisions?

Écrit par : Hassan | 12/06/2013

"en quoi ce débat sur Heidegger touche Arendt?

Le débat ne porte pas sur Heidegger mais sur la nature de la relation qu'Arendt, en parfaite connaissance de cause, a entretenu avec son mentor / amant et qui, de facto, entache sa chronique.

"Auriez-vous des précisions?"

Oui, je vous les ai déjà communiqué ci-dessus.

Écrit par : Giona | 12/06/2013

Les commentaires sont fermés.