12/06/2013

Wadjda

Comme je voulais un peu de réflexion avant mon prochain film, after earth, j'ai été voir Wadjda dans un petit cinéma de quartier très sympa. Wadjda est une petite fille de 10 ans en Arabie-Saoudite. Sa vie est divisée entre sa maison, l'école et les rues dans lesquelles elle passe pour passer de l'un à l'autre. Mais Wadjda est aussi une petite rebelle qui porte des converses et qui ne rêve que d'une chose: acheter un vélo pour faire la course avec l'un de ses amis. Mais le vélo est interdit aux femmes et personne ne veut lui avancer l'argent. Alors quand elle apprend que son école organise un concours de connaissance du Coran avec assez d'argent à la clé pour son rêve elle n'hésite pas et se lance.

C'est un beau film. Je l'ai apprécié et je n'ai pas regretté le temps que j'ai passé devant l'écran. Ce film nous emmené ailleurs que dans les éternelles banlieues américaines. On découvre une culture et un univers différent, poussiéreux, chaud et très sexiste. C'est, en effet, une impression forte que j'ai ressentie dans ce film. Le poids de la tradition sexiste dans l'oppression des femmes. A tout moment il est montré et démontré pourquoi les femmes ne doivent pas être visible. Que ce soit dans la cour de l'école face au regard des hommes, dans les magasins ou il faut se changer dans les toilettes des femmes (avec une superbe affiche de mode censurée) ou encore dans la maison lorsque les deux femmes ne doivent pas parler trop fort et se cacher derrière la porte avec le plat pour que le mari emmène la nourriture à l'intérieur. Bref, c'est un monde dans lequel les femmes doivent se garder de tous contacts avec les hommes. Mais c'est aussi un film qui nous montre que derrière cette façade rigide il existe de petits lieux de contestations. Que ce soit rapidement utiliser du vernis à ongle, les hommes qui acceptent de vendre quelque chose d'interdit ou les chaussures... C'est aussi le film d'un rêve. Celui d'une petite fille qui veut simplement avoir un vélo.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario. Une ville que je ne connaissais pas, une histoire à la fois poétique et revendicatrice. Il y a de quoi apprécier.

  • Joss Whedon.

Image: Allociné

Site officiel

20352455.jpg

12:12 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wadjda | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.