20/07/2013

Doctor Who: Magic of the angels par Jacqueline Rayner

Titre : Doctor Who: Magic of the angelsdw_magic_of_the_angels_300.jpg
Auteure : Jacqueline Rayner
Éditeur : BBC 2012
Pages : 110

De temps en temps le Docteur visite le présent. Dans ce livre c'est le cas. Le Docteur, Amy et Rory se trouvent à Londres pour faire un peu de tourisme. Du moins ils essaient car, quelque sois le lieu, le Docteur réussit à faire expulser tout le monde. Comme il est toujours drôle d'être expulsé d'un endroit et qu'ils n'ont jamais tenté le théâtre le Docteur et ses deux compagnons décident de tenter le spectacle de magie d'un certain Sammy Star. Ce dernier, après avoir été la victime de quolibets dans une émission de télé-réalité, est devenu l'un des plus grands magiciens grâce à son numéro de disparition. Si personne ne comprend le truc le Docteur, Amy et Rory n'ont aucun problème à savoir comment Sammy Star prépare son spectacle. Ce dernier utilise un Ange. Les trois compagnons feront tout leur possible pour sauver les prochaines victimes désignées de Sammy Star et neutraliser l'Ange.

Les Anges font parties de ces monstres introduis lors de la nouvelle série et qui ont conquit le public. Ils ont tout pour faire peur. Des créatures qui ne bougent que lorsqu'on ne le voit pas pour mieux vous tuer ensuite. Bon, ils sont apparus tellement souvent qu'ils ont perdus un peu de leur charme comme c'est le cas dans ce livre. Mais il n'empêche que j'ai bien aimé ma, très rapide, lecture. Pas à cause des personnages qui sont largement laissés de coté. Ni de l'intrigue assez simpliste. Mais parce que j'ai retrouvé le Docteur drôle et à moitié fou que j'apprécie. De plus, l'auteure fait quelques références, toujours sympathiques, à ses anciennes incarnations. Pour un petit livre c'est un bon petit livre.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare. Un livre parfaitement adapté aux chaleurs d'été. Court et clair sans fioritures.

  • A lire.

  • Tolkien.

Image : Éditeur

Les commentaires sont fermés.