15/10/2013

L'antifascisme en France de Mussolini à Le Pen par Gilles Vergnon

Titre : L'antifascisme en France de Mussolini à Le Pen1259075133.jpg
Auteur : Gilles Vergnon
Éditeur : Presses Universitaires de Rennes 2009
Pages : 234

L'antifascisme a pris une actualité ces derniers mois lors de la mort d'un militant. Après une courte période de sympathie une avalanche de critiques s'est abattue sur le mort sans jamais que l'antifascisme ne soit défini ou considéré comme un moyen de défendre la démocratie. La période française qui vient de se dérouler est aussi celle d'une résurgence dans le public de mouvements (néo)fascistes qui utilisent le thème du mariage pour tous et toutes comme moyen de militer. C'est la raison de mon intérêt pour le sujet car bien que je sois capable de comprendre les grandes lignes de l'antifascisme et du fascisme cela ne veut pas dire que je comprends son histoire. Ce livre, qui porte sur la France, devait m'aider.

L'auteur, historien, divise son livre en 6 chapitres. Chacun de ces chapitres dépeint une période particulière de l'antifascisme et de sa lutte contre un ennemi parfois imaginaire parfois très concret. Ainsi, c'est dès les années 20 que le terme apparaît dans les discours français de l'époque. Celui-ci décrit tout d'abord la situation italienne et les personnes et institutions qui souhaitent un système politique autoritaire. Mais le militantisme est encore faible et n'atteint pas son niveau de février 1934. Cette année qui forme tout un chapitre est le moment d'une forte peur du fascisme qui débouche sur de nombreuses manifestations monstres au nom de la défense des valeurs républicaines. Cette journée est aussi un moment d'unité, parfois construite a posteriori, entre les gauches. L'antifascisme sera important pour la culture politique des années 30 qui permettront la mise en place d'une demande d'unité contre un ennemi mais surtout de travail en faveurs de la paix alors que la guerre est vue comme un moyen de fonctionnement pour le fascisme. Cette période se termine sur l'occupation de la France par l'Allemagne. On pourrait croire que la Résistance française utiliserait un registre discursif fortement imprégné des thèmes de l'antifascisme mais il n'en est rien. Ce sont plutôt le patriotisme et les thèmes républicains qui sont utilisés face à un gouvernement autoritaire considéré comme étant de droite.

Mais comment le militantisme a-t-il pu muter après la Deuxième Guerre Mondiale? Selon l'auteur c'est la Guerre d'Algérie qui renouvelle le militantisme. Autant le danger d'un gouvernement de Gaulle tenté par l'autoritarisme que les combats coloniaux en Algérie et les mouvances terroristes qui en sortent sont vu comme de possibles fascismes. Mais il est difficile de placer de Gaulle comme fasciste alors que son nom est un symbole de la Résistance française. Tandis qu'il est facile de s'attaquer aux Généraux et à l'OAS qui s'attaquent aux symboles de la République. Après les années 60 le militantisme perdra de son attrait face à des mouvements ennemis peu structurés et presque morts. Mais l'arrivée sur la scène publique du Front National via ses résultats électoraux surprendra tout le monde et réactivera les discours d'unité contre le fascisme qui ont empêché toute alliance entre la droite institutionnelle et le FN. L'auteur explique que la dénomination fasciste du FN ne fait l'unanimité et même que certaines personnes la considèrent comme dangereuse pour lutter contre ce parti. En tout cas, le FN continuera son ascension jusqu'en 2002 date de fin de l'ouvrage.

En conclusion voila un livre intéressant pour quelqu'un, comme moi, qui ne connaît rien au sujet. Le livre est dense dans sa synthèse d'un siècle entier sur tout un pays. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de l'antifascisme et ses liens avec la gauche et l'antiracisme. Il permet aussi de comprendre pourquoi le thème de l'antifascisme n'est pas forcément le plus adéquat pour des luttes politiques actuelles. en effet, qui croit se trouver dans une période précédent la mise en place de dictatures? Au pire nous nous trouverons dans une société autoritaire mais non dans une dictature ouverte et assumée.

Image: Site de l'éditeur

12:11 Écrit par Hassan dans contemporain, Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : antifascisme, france | | | |  Facebook

Commentaires

Vous avez le mérite de présenter un ouvrage qui devrait être davantage connu. Ayant souvent été candidat UDF (et quelquefois élu) à des élections municipales, régionales, législatives, j'ai eu le loisir de côtoyer des adversaires FN. La complexité de ce parti et des idées qui y sont défendues peut expliquer son attrait sur les masses.
Parmi les fondateurs du FN, avec Jean-Marie Le Pen, on trouve Roger Holeindre, résistant à 15 ans (En août 1944, âgé de 15 ans, il a enlevé à lui seul dans la banlieue parisienne deux mitrailleuses jumelées aux Allemands), arrêté et torturé par la Gestapo, déporté, très longtemps secrétaire national chargé de la jeunesse au sein du mouvement frontiste.
Trop souvent, les commentateurs politiques analysent le FN à travers la seule personnalité de Jean-Marie Le Pen. Ce qui fausse les résultats de l'analyse et l'origine des votes, Le Pen en son temps n'attirant pas les mêmes électeurs que Holeindre

Écrit par : Francis GRUZELLE | 15/10/2013

Bonjour et merci de votre commentaire,

J'avoue ne pas connaitre tous les partis français et il m'a fallu une petite recherche pour savoir ce qu'est l'UDF en France. D'autant qu'il existe un parti de même nom en Suisse mais avec des buts différents. Je ne connais pas non plus toute l'histoire du FN. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui m'ont poussé à lire ce livre qui permet de placer le FN dans une perspective historique large de l'antifascisme sans faire l'histoire de ce parti. Malgré le titre le livre est beaucoup plus important que le simple FN. Ce n'est d'ailleurs pas une analyse centrée sur ce parti mais une analyse centrée sur le militantisme antifasciste qui, bien entendu, a un lien avec l'entrée forte en politique du FN depuis 20 ans.

En ce qui concerne la diffusion des ouvrages. Il ne faut pas oublier que celui-ci est jeune, 4 ans, et scientifique. Les ouvrages de ce type sont rarement largement diffusé sauf exceptions et donc peu connus en dehors des canaux universitaires et des spécialistes du sujet.

Écrit par : Hassan | 16/10/2013

Les commentaires sont fermés.