02/12/2013

Hunger Games: Catching fire

Lors des 74ème Hunger Games deux personnes ont réussis à survivre malgré toutes les attentes. Des citoyen-ne-s du district 12: Peeta et surtout Katniss. Mais, pour réussir, une histoire d'amour a du être inventée. Malgré cela la réussite de ces deux adolescents est devenu un symbole de rébellion face au Capitole. C'est la raison pour laquelle le président Snow décide de forcer Katniss et Peeta à montrer un parfait amour devant les caméras. Et si ça ne fonctionne pas il peut toujours changer les règles et les forcer à combattre à nouveau. Mais serais-ce vraiment une bonne idée de trahir une promesse?

Ce que j'aime bien dans Hunger Games ce ne sont pas les scènes d'action ou les relations entre les personnages mais l'aspect politique et les personnalités. Ainsi, bien que cela soit simplifié à l'écran, nous sommes plongés dans un monde démocratique mais qui fonctionne comme une dictature. Il existe un président mais ce dernier utilise les forces armées de son pays pour massacrer et écraser les districts. On se rend bien compte que l'opinion est rigoureusement contrôlée et que la police se trouve partout. Les Hunger Games ne sont d'ailleurs pas qu'un symbole de la force du Capitole mais aussi un moyen de détourner l'attention et d'offrir un petit, mais vain, espoir. C'est la raison pour laquelle je suis surpris que le président soit si inapte politiquement. Bien que j'ai beaucoup aimé ce film je ne peux pas croire que quelqu'un d'intelligent prendrait les mêmes décisions que le président Snow. C'est très simple, ces décisions fragilisaient son pouvoir jusqu'au point de créer une explosion si quelque chose inattendu se déroule. Soit je suis un génie politique soit les scénaristes ne savent pas écrire la politique. Mais ce sont aussi les constructions des personnages qui sont intéressantes. Ainsi, et c'est rare ces temps, nous avons une héroïne capable de prendre sa vie en main sans l'aide des mâles. Ca ne veut pas dire qu'elle n'a jamais besoin de recevoir un coup de main mais qu'elle ne sert pas de faire valoir au héros masculin musculeux. Est-ce un film parfait de ce point de vue? Bien entendu que non. Mais il est rafraîchissant de voir une femme valorisée pour ses capacités plutôt que son physique dans une histoire. Des capacités qu'elle n'a pas forcément l'impression de posséder d'ailleurs.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario. Sans être parfait c'est un bon film intéressant à voir. Il souffre de quelques imprécisions mais il réussit à nous faire entrer dans la peur que subit Katniss ainsi que sa colère face aux événements.

  • Joss Whedon

Image: Site officiel

d1a9bae0-f311-11e2-8f44-bc764e109f9b.jpg

Les commentaires sont fermés.