05/01/2014

Flashpoint par Geoff Johns, Andy Kubert et Scott Kolins

Titre : Flashpoint9782365773195-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Geoff Johns, Andy Kubert et Scott Kolins
Éditeur : Urban comics 2013
Pages : 208

Ceci est l'ultime cross over avant la mise en place de l'univers New 52 qui recommence toutes les séries depuis le premier numéro. Il a donc une importance cruciale puisqu'il doit expliquer comment on en est arrivé à ce changement. Le personnage que nous suivons est Barry Allen mieux connu sous l'identité du Flash. Ce dernier, après un combat contre son ennemi Nega-Flash, se réveille à son bureau. Cependant, des petits détails ne semblent pas coller. Ainsi, l'un de ses ennemis est considéré comme un héros et sa mère l'attend au bas de l'escalier alors qu'elle devrait être morte. Flash a aussi perdu ses pouvoirs. Il pourrait s'y faire si le monde n'était pas entré dans une troisième guerre mondiale qui voit s'affronter Aquaman et Wonder Woman. Pensant que sa vie est attaquée il décide de sauver ce monde en se ralliant à ses amis de toujours: Batman, Superman et Cyborg. Mais les héros de ce monde sont bien plus sombres et désabusés que les amis de Flash.

Les personnes qui lisent régulièrement ce blog (elles en sont remerciées) savent que mes connaissances du monde des comics sont très parcellaires et minces. C'est la raison pour laquelle j'apprécie les New 52. En effet, ces derniers me permettent d'entrer dans l'univers sans, pour autant, me sentir perdu dans des références à des numéros datant de plus de 50 ans. Cependant, cela ne veut pas dire que je ne suis pas curieux de connaître ce qui s'est déroulé auparavant. D'autant plus quand cet avant prend la forme d'un cross over sur une timeline alternative. C'est toute la beauté de cette forme de récit: créer sur des bases connues un monde nouveau. Je trouve que l'exercice est ici réussi. On trouve des personnages, des lieux et des événements qui sont familiers mais aussi décalés. Ainsi, Batman est plus cynique que jamais et ne s'est jamais créé une technologie intéressante. Mais ce n'est pas le seul qui ait changé et je ne veux pas gâcher la surprise. Créer un monde dans lequel deux super-humains, et dirigeants, sont en guerre permet aussi de donner une impression de perte d'espoir. Des vies sont perdues alors que Flash tente de comprendre et il se rend rapidement compte qu'il ne pourra qu'échouer. C'est tout le drame de cette histoire puisque, quoi que fasse Flash, il perdra. Ce qui nous permet d'entrer dans la douleur qu'il doit ressentir non seulement en tant qu'héros mais aussi en tant qu'humain.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire.

  • Tolkien. Très prenant avec une question lancinante et une ouverture sur les New 52 ainsi que la raison de leur création. Une fin qui est un début en somme.

Image: Éditeur

14:20 Écrit par Hassan dans BD/Comics, DC, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : flashpoint, flash, dc | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.