10/01/2014

Morningstar par David Gemmell

Titre : Morningstar418TAQ7QK1L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU02_.jpg
Auteur : David Gemmell
Éditeur : Orbit 1998
Pages : 281

Owen Odell est un jeune barde qui parcoure les contrées de l'empire Angostin en vivant sur ses histoires et la magie qu'il utilise pour les rendre vivantes. Cependant, sa vie devient plus difficile quand une guerre civile entre nobles se déclare. Pendant longtemps, personne ne semble gagner et les nobles sont rarement tués. Mais l'arrivée d'un nouveau roi change tout. Celui-ci n'hésite pas à torturer les personnes qui le combattent et ses conseillers voient des rebelles partout. Alors qu'Owen fuit les villes pour éviter la répression meurtrière qu'elles subissent il fait la rencontre d'hommes dangereux et sans morales. L'un d'entre-eux et Jarek Mace bandit, voleur, charmeur et intéressé seulement par lui-même. Après une petite blague aux dépens des soldats royaux il devient le Morningstar, un rebelle qui crée une armée contre la tyrannie du roi. Mais Jarek ne souhaite pas devenir un héros il veut seulement s'enrichir.

Que dire de ce livre? On reste sur les thèmes classiques pour Gemmell. Ainsi, on trouve la magie, le mal, la rédemption et la découverte de l'amour dans un contexte sans espoir. Mais ce livre est un peu différent des autres car il n'est pas un récit par un auteur mais un récit de l'un des personnages en direction de quelqu'un qui écoute. Le récit est donc parfois un peu décousu car le conteur se permet d'expliquer certains points par des événements futurs et de digresser de temps en temps. Personnellement, je n'ai pas aimé ce style. Il m'a paru pompeux et peu passionnant. Malgré tout, je pense que le livre s'améliore au bout d'un certain temps quand on passe sur la véritable intrigue. Il est tout de même dommage que le problème de l'héroïsme ou de l'égoïsme du personnage principal ne soit pas résolu avant la fin du livre. Ce n'est donc pas une lecture indispensable et c'est l'une des histoires de Gemmell que j'aime le moins.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette. Classique pour l'auteur, je trouve l'intrigue peu intéressante et je ne me suis pas du tout attaché aux personnages que je trouvais sans intérêt.

  • Roman de gare.

  • À lire.

  • Tolkien.

Image: Amazon

12:07 Écrit par Hassan dans Fantasy, gemmell | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : morningstar, gemmell | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.