16/05/2014

La fabrication des mâles par Georges Falconnet et Nadine Lefaucheur

Titre : La fabrication des mâles
Auteur-e-s : Georges Falconnet et Nadine Lefaucheur
Éditeur : Seuil 1975
Pages : 186

Depuis plusieurs années j'ai lu un certain nombre de travaux féministes et universitaires utilisant le concept de genre. Parallèlement, j'ai tenté de réfléchir au fonctionnement de la société selon ce que l'on peut en comprendre via ces travaux. Mais je n'avais pas vraiment tenté de comprendre la masculinité sauf à une occasion. Peut-être parce que je trouve le concept vide et inutile? Mais que je pense - peut-être - cela n'implique pas que le concept soit vide d'effets ou de revendications. Je me suis donc lancé dans ce petit livre écrit par, à moins que je ne me trompe, deux psychologues. Les auteur-e-s essaient de décrire ce qu'est la masculinité à l'aide de nombreux exemples et d'entretiens avec des hommes.

Cette tentative se forme en trois parties. La première - puissance, pouvoir, possession - permet aux auteurs d'expliquer que, dans notre société, être un homme implique d'avoir le pouvoir. Ne pas rechercher le pouvoir c'est renoncer à être un homme car la société, je parle de manière très large, apprend aux hommes à se battre et à considérer que le pouvoir leur est dû. Celui-ci s'exerce, en particulier, sur les femmes qui sont à la fois une conquête et un exemple de réussite face aux autres hommes. La seconde partie s'intéresse à la vie privée. Les auteur-e-s se demandent, en particulier, comment fonctionne l'apprentissage sexuel des hommes. Comment est-ce qu'un mâle apprend ce que sont les femmes. Comment la sexualité s'exerce-t-elle? Mais les auteur-e-s tentent aussi de comprendre de quelle manière la famille, dans son modèle bourgeois, s'impose sur les hommes et les femmes. Enfin, une dernière partie se pose la question de l'apprentissage de la masculinité. Celle-ci se forme aussi bien à l'école que dans le cadre familial et extérieur via les jeux et les droits que reçoivent les petits garçons. Bien que ce programme soit alléchant il est nécessaire d'expliquer que ce livre est avant tout descriptif. Ainsi, les explications se basent surtout sur des exemples sans conceptualisation de ces derniers. C'est, au moins, un moyen de montrer à quel point la masculinité est imposée à tous et toutes. C'est aussi un livre très militant, d'une époque militante, et les propos sont loin d'être neutres. Est-ce un mal? Je ne pense pas que ce soit nécessairement le cas. Ce n'est donc pas un mauvais livre il est simplement un peu daté et frustrant.

Image: Amazon

41MTQCE5SKL._.jpg

Les commentaires sont fermés.