17/08/2014

Herculine Barbin dite Alexina B. présenté par Michel Foucault

Titre : Herculine Barbin dite Alexina B.product_9782070144075_195x320.jpg
Auteur : Herculine Barbin
Éditeur : Gallimard 2014
Pages : 258

Nous sommes à la fin des années 70. Alors que Foucault travaille sur son Histoire de la sexualité il tombe sur un texte édité par Tardieu. Après quelques recherches il décide de créer un livre autours de celui-ci. Longtemps il fut difficile de retrouver ce livre mais, cette année, Gallimard a décidé de rééditer. Dans cette nouvelle édition nous avons 5 "parties". La première est une préface écrite pour Foucault pour l'édition américaine. Foucault y explique en particulier que le XIXe siècle voit la réussite d'une nouvelle vision des sexes par la science médicale. Alors que pendant le Moyen Âge, selon Foucault, les hermaphrodites pouvaient choisir leur sexe, l'époque du XIXe impose un examen médical pour trouver le "vrai sexe" de la personne. Ainsi, l'histoire d'Herculine est celle d'une femme qui était, pour les médecins, véritablement un homme.

La seconde partie est constituée des mémoires d'Herculine / Abel Barbin. Celles-ci sont malheureusement incomplètes et ne couvrent que les années de vie en tant que femme. Les mémoires sont écrites aussi bien au masculin qu'au féminin avec un changement selon l'époque. On y découvre comment une femme se rend compte d'une "bizarrerie" dans sa vie puis agit pour tenter de la comprendre. On y observe aussi le comportement des autorités aussi bien ecclésiastiques que médicales face à un cas qualifié d'exceptionnel. Ces mémoires sont complétées par la troisième partie qui ajoute des coupures de journaux ainsi que deux rapports de médecins. Ces rapports sont en grande partie constitués d'un examen de l'anatomie. Le premier a lieu pour justifier du changement de sexe tandis que le second se fait post-mortem après le suicide de celui qui fut Abel Barbin après avoir été Herculine. Ces documents sont suivis d'une histoire romancée et inspirée des mémoires. Elle est écrite par un certain Oscar Panizza. Cette histoire lui permet surtout de dépeindre un scandale dans un couvent.

Enfin, la dernière partie est constituée d'une postface écrite par Eric Fassin. Le chercheur y explique l'intérêt des mémoires d'Herculine / Abel pour les études genre et, surtout, pour les études sur le lien entre le sexe et le genre. En effet, Herculine / Abel ne s'intéresse pas vraiment à ses organes génitaux pour décider de son genre. Elle prend en compte le rapport hétérosexuel. Les médecins qui l'on examiné-e, par contre, fondent leur avis sur l'examen précis des organes génitaux. Bien que l'on pourrait considérer que Herculine / Abel a subi une décision Eric Fassin nous met en garde. En effet, les mémoires permettent de comprendre que ce changement était voulu par Herculine / Abel. Elle a agit en sa direction alors que d'autres personnes conseillaient de se taire.

Ce livre retrouvé permet donc d'illustrer la difficulté d'assigner un genre. En effet, entre les observations médicales et les volontés personnelles la différence est grande même si le but se rejoint. Ces mémoires et les annexes sont un moyen de montrer, par la marge, les effets de l'imposition d'un sexe naturel ou vrai. C'est parce qu'il fallait catégoriser Herculine /Abel que les ennuis qu'elle / il connut virent le jour.

Image: Éditeur

Les commentaires sont fermés.