06/09/2014

Nightwing 2 La république de demain par Kyle Higgins et Eddy Barrows

Titre : 2 La république de demain9782365772709-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Kyle Higgins et Eddy Barrows
Éditeur : Urban comics 25 octobre 2013
Pages : 144

Ce second tome regroupe les numéros 8 à 12 ainsi que le numéro 0. Ce second tome reprend directement où nous en étions resté. Alors que Dick Grayson vient de comprendre quel était son véritable rôle selon les vœux de la cour des hiboux ces derniers se décident enfin à attaquer. De nombreuses personnes sont menacées dans tout Gotham et tous les allié-e-s de Batman sont appelé-e-s en renfort. Dick, alias Nightwing, s'occupe de la protection de la mairie. Et c'est en tentant de sauver le maire qu'il est confronté, physiquement, à son passé. Son arrière grand-père est venu pour lui expliquer son véritable rôle et le tuer. Parallèlement, Nightwing tente de comprendre comment l'une de ses armes a pu se retrouver sur une scène de crime. Alors que la police enquête sur lui il se retrouve confronté à un nouveau groupe qui se déclare héritier de Gotham.

Ce second tome est, à mon avis, légèrement inférieur au premier. Le premier arc qui comprend le combat contre la cour des hiboux est résolu beaucoup trop rapidement. On a du mal à comprendre l'enjeu que forme cette attaque. En fait, son seul intérêt est de donner de la profondeur à l'histoire de la famille Grayson ainsi qu'à l'arrière grand-père de Dick. Le second arc est assez peu intéressant. Nightwing est confronté à un groupe très bien armé qui souhaite se débarrasser des héros. Bien qu'il soit intéressant de montrer les conséquences des actes des héros sur les citoyen-ne-s de Gotham je ne peux pas passer outre l'idée que cette idée a été sous-exploitée. Pourquoi créer un groupe armé quand il aurait été beaucoup plus intéressant de développer quelque chose de plus dangereux pour les héros de Gotham? Pourquoi ne pas développer les critiques? Dans cette histoire l'enjeu est sans intérêt.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare. Légèrement inférieur au premier tome. Les intrigues sont soit sous-exploitées soit résolues beaucoup trop vite.

  • À lire.

  • Tolkien.

Image: éditeur

Les commentaires sont fermés.