06/09/2014

Sils Maria

Dans mon entourage j'ai beaucoup entendu parler de ce film. Il m'a été expliqué que je pouvais difficilement le laisser passer. Sils Maria se déroule dans le lieu du même nom. Une actrice américaine qui doit le début de sa carrière à une pièce écrite par un homme solitaire retourne en Suisse. Elle doit accepter un prix au nom de son mentor. Mais ce dernier meurt le jour même. Ce choc est rapidement suivi par son engagement dans cette même pièce. Mais son rôle change. Au lieu d'être la jeune Sigrid elle devient la femme Helena. Cette pièce commence à lui faire du mal et à détruire sa croyance en elle-même alors que son assistante remet en doute ses capacités face au monde artistique moderne.

Voila un film long, lent et contemplatif aux multiples niveaux de lectures. Il est construit en deux actes et un épilogue. Le premier acte met en place le décor. On découvre les personnages ainsi que la pièce qui sera au centre du film. Le second acte, le cœur du film, est bien plus important. C'est dans celui-ci que l'on découvre les multiples facettes du film. Il est difficile de toutes les dénombrer. C'est aussi bien la peinture d'une relation entre deux femmes dont l'une est l'employeuse de l'autre qu'une réflexion sur cette même relation via les discussions autours de la pièce. C'est aussi une réflexion sur le monde actuel du cinéma où encore sur la jeunesse et la vieillesse. C'est probablement encore beaucoup d'autres choses. Ce qui est certain c'est que ce film est servi par trois actrices incroyables. Justine Binoche est parfaite dans son rôle avec son rire communicatif et son travail sur la pièce. Kristen Stewart nous montre un jeu tout aussi bon et que j'espère revoir un jour. Chloë Grace Moretz est moins présente mais prend rapidement toute la couverture du film (en lien avec l'intrigue) durant les dernières scènes. Je déplore malgré tout une certaine longueur ainsi que des plans parfois peu maîtrisés. L'épilogue me semble aussi dispensable. Malgré tout, nous avons reçu ici un film particulièrement bon.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario.

  • Joss Whedon. Pour les personnes qui sont d'accord de passer outre quelques problèmes de scènes et de lenteur je pense qu'on peut dire que ce film est presque parfait.

13:10 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sils maria | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.