20/09/2014

Stigmate les usages sociaux des handicaps par Erving Goffman

Titre : Stigmate les usages sociaux des handicapsv_2707300799.jpg
Auteur : Erving Goffman
Éditeur : Les éditions de minuit 1975
Pages : 175

 Goffman fait partie des mes sociologues fétiches avec mon préféré: Howard S. Becker. D'ailleurs, ces deux chercheurs sont de la même école. J'ai souvent utilisé les travaux de Goffman pour mes propres problèmes. Mais, comme souvent, je ne l'ai jamais lu pour moi (ou trop rarement). Après un petit livre dont je me souviens assez peu je me suis donc lancé dans un autre petit livre: Stigmate. Ce livre de moins de 200 pages se propose de comprendre comment on marque la différence dans les relations sociales.

Pour cela Goffman utilise 5 chapitres dont le dernier peut être considéré comme une conclusion. Dans le premier chapitre Goffman tente de comprendre comment le stigmate, qui couvre autant les accidents, le physique que les stigmates sociaux, forme une identité pour la personne qui en est porteuse. Cette identité se forme aussi bien face aux autres qu'à sois-même. Goffman y montre aussi bien la manière dont on apprend à suivre son identité que la manière dont la société des "normaux", pour reprendre les termes de l'auteur, réagit. Le second chapitre, tout aussi dense, examine la manière dont une personne porteuse d'un stigmate peut contrôler l'information qu'elle donne. Ce contrôle peut aussi bien se faire en affichant qu'en cachant. Goffman, avec de nombreux exemples, montre que ce contrôle est nécessaire pour éviter certaines situations mais qu'il crée aussi un danger dans les relations avec d'autres personnes. Car on ne sait pas forcément qui sait quoi et si la personne va dévoiler le secret. Dans les deux autres chapitres l'auteur analyse comment les "stigmatisés" réagissent dans leurs relations avec des membres de leur groupe et avec des personnes extérieures "normales".

Je connaissais déjà Goffman donc je savais que sa lecture me plairait. Bien qu'elle ne soit pas aisée c'est, en effet, un moyen d'apprendre beaucoup de chose sur les relations entre personnes. Bien entendu, ce livre de Goffman, qui date des années 60, est un peu ancien. On sent dans les propose des observations qui ne pourraient plus être faites aujourd'hui. Cependant, ce livre nous permet de comprendre un grand nombre de situations qui touchent des personnes hospitalisées aux personnes célèbres. Sa lecture est particulièrement stimulante quand on s'intéresse à ce sujet et à ses dérivés qui concernent, par exemple, la déviance.

Image: Éditeur

13:20 Écrit par Hassan dans contemporain, sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stigmate, erving goffman | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.