03/01/2015

The riot club

Nous sommes à Oxford. L'une des meilleurs et des plus couteuses universités d'Angleterre. Les nouveaux étudiants arrivent et sont accueillis, prennent leur chambre et apprennent comment vivre sur le campus. L'université ce n'est pas seulement les cours, les travaux à rendre et les soirées. C'est aussi l'occasion de rejoindre les nombreux clubs et sociétés présents sur les lieux afin de se faire des contacts. L'un de ces clubs est vieux de plus de 300 ans. Il est très secret et ne prend que 10 membres. Ceux-ci sont censés être les plus intelligents de tous. Leur vie les mènera aux plus hautes responsabilités. Ils en profitent donc pour continuer la tradition du club en s'offrant des repas abondants durant lesquels l'alcool coule à flot. Son nom est le Riot Club.

Pour l'histoire le film commence plutôt doucement. Le synopsis et la bande annonce donnaient l'idée d'un film qui montrait débauches sur débauches toutes plus impressionnantes les uns que les autres. Mais ce que le film nous montre c'est d'abord l'entrée dans un cercle de relations, comment on s'y intègre et les liens sociaux importants que ces hommes - les femmes pas vues comme des égales par ces hommes - connaissent dans leur vie ainsi que leur grande culture. Bien entendu, on nous annonce que ces 10 personnes se retrouveront devant un repas pour boire et manger le plus possible. Ce que l'on nous montre aussi c'est l'arrogance d'une poignée de jeunes personnes qui sont certaines que le monde leur appartient de droit et que l'argent ainsi que le pouvoir leur donne la capacité de toujours s'en sortir. Ces caractéristiques sont liées à un mépris de classe impressionnant que montre toute son ampleur dans un discours durant le repas. Est-ce une critique des clubs ? Je ne pense pas. À mon avis, c'est un portrait du comportement d'une certaine classe sociale certaine de sa supériorité.

Image : Allociné

206281.jpg

09:52 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : the riot club | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.