16/04/2015

Walking Dead 1. Passé décomposé par Robert Kirkman, Tony Moore et Charlie Adlard

Titre: Walking Dead 1. Passé décomposé
Auteurs: Robert Kirkman, Tony Moore et Charlie Adlard
Éditeur: Delcourt 6 juin 2007
Pages: 142

Ce premier tome regroupe les numéros 1-6 de The Walking Dead, TPB vol. 1 : Days Gone Bye et Image Holiday special 2005. Je pense que je n'ai pas besoin de présenter la série dont tout le monde a entendu parler et que je refuse de voir (je n’aime pas les zombies). Cette série est une adaptation d'un comics qui est édité par Delcourt en France. Ce premier tome nous place sur les lieux du drame. Un policier, après avoir été abattu, se réveille d'un coma dans un hôpital vide. Enfin, pas tout à fait, dans les couloirs il y a des humains qui l'attaquent sans aucune raison. Il sort et ne trouve absolument personne sauf un père et son fils. Ces derniers lui expliquent que le pays a connu un évènement terrifiant. Les morts se réveillent et attaquent les vivants. Selon eux, les autorités avaient demandés de se regrouper en ville. Le policier décide donc de s'y rendre afin de retrouver sa femme et son fils.

Les zombies me font peur. Ce sont de sales bestioles horribles qui puent et infatigables. On est censé pouvoir facilement s'échapper mais il suffit de peu pour être piégé. Dans ces comics on retrouve plusieurs aspects du genre zombie. La fin du monde, un héros qui tente de survivre et de retrouver sa famille, de petites bandes de survivant et aucunes nouvelles de l'extérieur. On trouve aussi plusieurs erreurs que font les survivants dans le genre comme tirer avec des armes à feu au risque d'attirer tout ce qui est mort à 50km à la ronde. Le premier tome nous explique un peu ce qui s'est passé et nous présente les personnages auxquels on peut commencer à s'attacher. On voit une petite bande tenter de survivre (tout en réactivant le patriarcat). Personnellement je n'ai pas aimé. Mais je déteste les zombies.

*
** Je n’aime pas les zombies.
***
****
*****

Image : Éditeur

 

9782756009124v.jpg


Les commentaires sont fermés.