25/04/2015

Batgirl année un par Scott Beatty, Chuck Dixon et Marcos Martin

Titre : Batgirl année un9782365774239-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Scott Beatty, Chuck Dixon et Marcos Martin
Éditeur : Urban Comics 6 février 2015
Pages : 232

Après Avengers et Foucault il fallait bien se détendre et passer quelques temps dans les rangs de DC. Ce comics reprend donc les épisodes 1-9 de Batgirl Year One publiés dans Batgirl Year One TPB. Batgirl est une de mes héroïnes préférées. C'est le cas depuis que je l'ai vue dans Beware the Batman forcer ce dernier à l'accepter plutôt que d'attendre son accord. Batgirl, pour moi, est synonyme de ténacité, courage, têtu et surtout d'intelligence. Ce comics dépeint la première année de Batgirl tout comme un autre s'intéresse à Robin et un à Batman. Ces deux derniers sont déjà présents à Gotham au moment de l'histoire. Barbara Gordon est une jeune adolescente qui tente de faire accepter à son père son rêve de faire partie de la police. Mais personne ne la prend au sérieux. Souhaitant se moquer un peu de son père elle décide de se rendre à une soirée costumée de la police déguisée en Batman. Mais cette soirée se mue en prise d'otage. Dès cette seconde la vie de Barbara change et elle commence à devenir Batgirl. Car elle décide de combattre les preneurs d'otages et fait la connaissance de Batman et Robin. Bien que peu heureux de son arrivée Batman décide de la tester et n’interfère pas trop dans sa vie. Et Batgirl se rend rapidement compte que sa nouvelle vie est aussi dangereuse qu'épuisante.

Que penser après avoir fermé le livre à la dernière page de ce comics qui étoffe un peu plus mon catalogue de super-héroïne ? Personnellement, je ne suis pas déçu. Je trouve Batgirl / Barbara Gordon exactement comme je l’imagine : téméraire et intelligente. Il y a de nombreuses scènes que j'ai beaucoup appréciées. En particulier lorsque Batgirl combat Robin et hurle sur Batman. J'apprécie aussi qu'on la montre comme une femme capable aussi bien de pirate la SDJ que de s'entraîner aux arts martiaux tout en faisant de la couture pour son costume. Les personnages secondaires que sont les vilains sont moins intéressants et permettent seulement à Batgirl de se faire la main sans invoquer les gros calibres de Gotham. Certaines scènes placent aussi Batgirl face à des épisodes connus des comics comme le Killing Joke. Je n'ai jamais lu ce dernier (et je ne compte pas le faire) et je trouve que les auteurs ont bien traité la référence en montrant une Batgirl qui refuse d'avoir peur. J'ai donc beaucoup aimé ce comics.

*
**
***
**** Un bon comics pour un personnage que j'apprécie beaucoup. De quoi poser les bases de son identité avant d'aller voir plus loin.
*****

Image : Éditeur

Les commentaires sont fermés.