12/05/2015

Carnets de thèse par Tiphaine Rivière

Il y a l'armée, le monde du travail et la thèse. Le monde du travail permet de se préparer son avenir dans, on l'espère, un environnement stimulant mais qui, au moins, se termine après la fin de la journée. Entre les deux autres nous avons l'une qui est bourrée de problème administratif, d'ordres inutiles et incompréhensibles, de grades auxquels il faut extrêmement attention si on ne souhaite pas se prendre un rappel à l'ordre ainsi qu'une propension à envoyer des jeunes recrues au front sans préparations. Enfin, il y a l'armée.

Tiphaine Rivière nous illustre son parcourt en thèse, malheureusement échoué, depuis qu'elle fut accepté jusqu'à ce qui devait être la fin (mais n'est que le début d'une longue aventure de travail peu rémunéré et de contrats en durée indéterminée). On observe donc son parcours plus que difficile depuis le meilleur moment de sa vie (rien de mieux que de pouvoir officiellement se présenter en tant que chercheur ou chercheuse et de voir, pour la première fois, la personne qui va nous diriger) en passant par les doutes et enfin la période la plus noire d'une vie de thésard: la rédaction! Un moment rempli de chocolats, de doute, de prise de poids, de désespoir et surtout du syndrome de l'imposteur alors que l'on doit déjà penser à la suite de sa carrière (en fait il faudrait y penser avant même d'être accepté en thèse).

En tant que personne coupable d'être entrée dans un processus de thèse (et je ne suis pas près d'en sortir je vous le dis) je ne pouvais pas passer dans une librairie, voir cette BD et ne pas l'acheter. Je risque d'en avoir souvent besoin pour relativiser mes propres problèmes. Bien que Tiphaine Rivière parle selon le point de vue d'une française qui travaille à Paris (et qui n'a pas de financement) ses propos peuvent très facilement se transposer dans notre contrée. Que ce soit le colloque qui fait stresser, la personne qui dirige qui ne répond pas après un mail écrit avec autant de circonspection que deux diplomates se parlant alors que leurs deux pays sont en guerre ouverte et surtout les problèmes administratifs qui demandent plus de réflexion que la prose de Judith Butler. Je me suis très largement retrouvé dans les aventures dessinées par l'auteure. De plus, je pense que cette BD devrait être fournie gratuitement aux proches des thésard-e-s afin d'éviter des impairs. Bref, je retourne à ma thèse moi.

*
**
***
****
***** Vous avez toujours voulu savoir ce qu'était une thèse sans en avoir fait ? Voici un livre qui vous guidera dans les merveilles de la recherche universitaire. Vous êtes en train de faire une thèse ? Voici un livre qui vous permettra de sourire face à vos problèmes qui ne sont, finalement, pas si unique que cela.

Image : Éditeur

 

9782021125948.jpg


18:11 Écrit par Hassan dans BD/Comics, Comics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thèse, université | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.