31/05/2015

Bad girls in Britain. Gender, justice and welfare, 1900-1950 par Pamela Cox

Titre : Bad girls in Britain. Gender, justice and welfare, 1900-1950
Auteure : Pamela Cox
Éditeur : palgrave macmilan septembre 2012
Pages : 228

Enfin ! Enfin après plusieurs semaines de lectures plus ou moins interrompues j'ai terminé ce petit livre anglais de Pamela Cox. L'auteure nous pose une question simple : qu'est-ce que la délinquance juvénile et, plus spécifiquement, qu'est-ce que la délinquance des jeunes filles ? Durant la première période du XXe siècle le monde occidental a connu de nombreuses réformes autours de la mise en place de tribunaux spécifiques aux enfants. Avec cela il fut mis en place des institutions d'étude des enfants délinquants afin de comprendre pourquoi on entre dans ce type de vie. Mais il y avait aussi de nombreuses institutions gérées par des privés que ce soient les églises ou des associations plus ou moins laïques. Ce livre permet de tracer le fonctionnement de la protection des jeunes filles durant le premier XXe siècle.

Le livre de Pamela Cox est divisé en 8 chapitres. Chacun de ces chapitres permet d'analyser un aspect particulier. Que ce soient les problèmes de définitions, de comptabilités, de politiques publiques, de diagnostics mais aussi de réformes et d'écritures chacun de ces thèmes permet de comprendre un peu mieux comment fonctionnait la protection des jeunes filles. Car ce livre s'attache non pas aux garçons mais aux filles. Ces dernières sont vues comme particulières car les filles, selon les commentateurs de l'époque, sont moins sujettes à la délinquance que les garçons (et encore moins aux gangs). Les jeunes filles, par contre, sont en risques d'entrer dans une délinquance sexuelle plutôt que violente. Les femmes qui sont à la fois violentes et en groupe sont donc des raretés qui posent de nombreux problèmes pour les institutions. Mais ce que Pamela Cox nous montre n'est pas seulement l'opinion envers les filles. Elle nous montre que la protection de l'enfance, bien que définie comme un moyen d'aider, est avant tout un moyen de punition. Cette punition fonctionnement par un contrôle particulièrement étroit de familles entières considérées comme dangereuses par leur constitution même. Pamela Cox nous montre aussi que les filles sont formées à un rôle spécifique qui s'accroche à une division genrée de la société. En effet, le travail fourni implique de faire des jeunes filles de futures mères de famille via un travail de servante. Ce livre est donc un bon moyen à la fois de comprendre le fonctionnement de la protection des mineurs, de la division genrée de celle-ci et de la manière dont on parle de la délinquance.

Image : Éditeur

 

9781137293954.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.