20/06/2015

Geoff Johns présente Superman 4. La légion des trois mondes par Geoff Johns et George Pérez

Titre : Geoff Johns présente Superman 4. La légion des trois mondesgeoff-johns-presente-superman-tome-4-270x427.jpg
Auteurs : Geoff Johns et George Pérez
Éditeur : Urban comics 13 juin 2014
Pages : 192

Ce tome 4 reprend les numéros 1-5 de Final crisis : legion of 3 worlds publiés dans le recueil original sous le même titre. Après avoir fait un peu de ménage au XXXIe siècle Superman est rentré chez lui avec un anneau en cas de problèmes. Les choses semblent aller assez bien pour la Légion malgré le manque de confiance envers eux de la part aussi bien de la Terre que des Planètes Unies. Mais les disparus sont recherchés et, tout de même, les choses s'améliorent un peu plus tous les jours. Cependant, dans un futur très lointain, un être qui haït Superman et la Légion décide de libérer Superboy Prime du piège dans lequel il s'est retrouvé coincé depuis la Guerre de Sinestro et de l'envoyer au XXXIe siècle. Lorsque ce dernier découvre que le monde ne le considère que comme un vilain de seconde zone il réagit comme il le fait tout le temps... Il pète les plombs et commence à tuer tout ce qui bouge. Encore une fois, Superboy Prime doit être neutralisé.

Que penser de ce quatrième tome ? Heureusement je ne suis pas totalement dépaysé étant donné que les personnages et le milieu de l'intrigue nous ont déjà été présentés. Malgré tout, on nous donne encore de nombreux autres personnages et on se perd rapidement dans le nombre sans trop savoir qui est méchant et qui est gentil. En fait, au bout d'un certain temps j'ai arrêté d'essayer de savoir. Le tome précédent nous offrait une histoire sur la peur de ce qui est différent. Celui-ci préfère reste dans le facile et n'offre que des combats entre d'énormes groupes. On fait même revenir un green lantern. Il n'y a donc pas beaucoup d'intérêt. Même Superman est totalement effacé ce qu'il n'était pas dans le tome précédent.

*
**
*** Mouais...
****
*****

Image : Éditeur

Les commentaires sont fermés.