08/10/2015

Arrow saison 3

Oliver Queen a été considéré mort pendant 5 ans. Durant toutes ces années il a vécu seul (ou pas) sur une île (ou pas). Ce furent des années de solitudes et d'horreur. Mais, il y a 5 ans, il est revenu dans sa ville natale : Starling City. Cependant, le jeune fils de bonne famille est mort. Oliver Queen est devenu quelqu'un d'autre... quelque chose d'autres. Il est devenu un tueur en série. Du moins jusqu'à la fin de la saison 1 après laquelle il décide que tuer, finalement, ce n’est pas cool. Durant la saison 2 Arrow / Oliver Queen était mis en confrontation avec son passé jusqu'à un final explosif. Cette troisième saison se déroule alors que Arrow est considéré comme un héros. La police accepte de collaborer avec lui tandis que la criminalité chute drastiquement. Cependant, de nouveaux adversaires se montrent. Que ce soient des barons de la mafia ou de simples criminelles. De plus, la Ligue des Assassins décide de s'attaquer à Starling City afin d'éliminer Malcolm Merlyn. Oliver pourra-t-il survivre ? Arrow et son équipe pourront-t-ils survivre ?

J'avais lu les critiques négatives concernant cette troisième saison. Je me demandais comment une série sans prétentions mais sympathique pouvait déraper à ce point. Après l'avoir vue je suis d'accord avec ce qui a été dit. Il faut tout de même prendre en compte que celle-ci arrive après une seconde saison particulièrement réussie aussi bien en ce qui concerne l'intrigue que les personnages. Cette troisième saison l'est moins. L'histoire, tout d'abord, place Oliver du passé à Hong Kong. On ne comprend pas trop pourquoi Amanda Waller souhaite l'entrainer et l'utiliser mais soit. Ces flash-back permettent surtout d'offrir des informations sur la menace principale. Le présent est tout aussi peu intéressant. Les épisodes nous offrent un "méchant de la semaine" sans trop faire avancer l'intrigue principale. Les réactions de la police ne sont pas du tout assez problématisées. Et enfin, la Ligue est un adversaire trop important pour apparaitre aussi vite au grand jour. En fait, j'ai eu l'impression que cet arc aurait dû être développé sur au moins deux saisons afin de créer une véritable relation entre la team Arrow et la Ligue. Mais nous avons une intrigue dense concentrée en quelques épisodes. Il faut ajouter Ray Palmer que j'aime bien (et non ça n'a rien à voir avec sa connaissance approfondie de Doctor Who... ou alors un tout petit peu... bon d’accord ! C'est entièrement à cause de ça !) mais qui est beaucoup trop parfait. Il est riche, beau, drôle et intelligent. Il n'a, en fait, aucuns défauts ! Je trouve aussi que son personnage est mal adapté à l'ambiance d'Arrow. Il irait mieux dans Flash. Cependant, ces problèmes ne m'ont pas empêché de bien m'amuser avec cette série. Il reste à voir ce qui se déroule dans la saison 4 qui a commencé hier pendant la nuit.

*
**
*** Mouais, en fait je dirais plutôt 3.5. La saison est clairement inférieure à la précédente mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier.
****
*****

Site officiel

12:19 Écrit par Hassan dans BD/Comics, Comics, DC, série | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : arrow | | | |  Facebook

Commentaires

Le nombre de flash-backs devient vite fatigant. Comme devient fatigant - et même irritant - la naïveté avec laquelle tous les personnages tombent dans les plus gros pièges qui leur sont tendus, souvent par leur propre confiance et aveuglement.

Écrit par : Mère-Grand | 09/10/2015

Bonjour et merci de votre commentaire,

personnellement, et cela n'engage que moi, je trouve que l'idée de ces flashbacks est très bon. Cela permet de montrer la construction du personnage sur plusieurs années que ce soit du point de vue de l'entrainement, du mental ou encore des symboles tout en évitant l'archi-classique origin story. Le problème pour cette saison concerne leur pertinence en lien avec l'intrigue principale.

Quant à la naïveté, on se trouve face à une série avec assez peu de prétentions et les personnages sont rarement très intelligents. Ce qui peut m'énerver aussi.

Écrit par : Hassan | 09/10/2015

Les commentaires sont fermés.