02/03/2016

Orphan Black saison 3

J'ai enfin reçu la saison 3 d'Orphan Black ! Oui, je sais, la saison 4 devrait débuter ce printemps et je suis un peu en retard sur la série. Je me souviens encore du binge watching intense qu'ont été les deux premières saisons. J'ai rarement été pris par une série comme Orphan Black m'a captivé. Dès le premier épisode, l'un des meilleurs pilotes que j'aie vu, j'étais conquis. Bref, que celleux qui n'ont pas vu les deux premières saisons passent leur chemin (d'ailleurs il y a aussi des risques de spoilers pour la saison 3).

La saison 3 débute alors que le Clone Club est informé de l'existence d'une seconde partie au projet de clonage. Si elles sont Leda, un projet scientifique privé, les militaires ont pris la tête du projet Castor constitué entièrement d'hommes. Si Leda est composé de clones féminins qui n'ont pas conscience de leur identité le projet Castor est composé d'hommes qui savent ce qu'ils sont. Et alors que Dyad Institute semble être une menace méprisée celle de Castor est inconnue. Mais ils agissent vite. Ils ont déjà kidnappé Helena. Sarah essaie donc de mieux comprendre Castor afin de retrouver Helena et de comprendre leurs motivations. Cette enquête pourrait permettre de trouver des informations précieuses pour tous les camps.

Les deux premières saisons sont réussies dans tous les sens du terme. Alors que la première est une quête d'identité à l'aveugle la seconde place le Clone Club face à un adversaire aux ressources illimitées. On avait une impression d'urgence et de stress durant chaque épisode tandis que la série réussissait à mettre en place des scènes plus légère sans nuire à l'intrigue principale. Cette troisième saison échoue un peu. Le début de la saison est moins rapide. La menace de Castor n'est pas aussi sérieuse ni aussi incontrôlable que celle de Dyad. On sait qu'ils sont présents mais je n'ai pas eu l'impression d'un danger aussi important que pour les deux premières saisons. Heureusement, cela change vers la fin de la saison alors que l'intrigue se précipite. Certains personnages disparaissent ou sont moins présents sans véritables raisons alors que j'aurais apprécié avoir de leurs nouvelles. Cette absence nuit fortement au versant policier de l'intrigue. Bien que les sous-intrigues soient mises en sommeil, mis à part pour Alyson, elles ne sont pas inintéressantes.

Le propos principal de la série est légèrement moins présent. Sous couvert de clonage et de conspiration la série se propose de parler du contrôle du corps et d'éthique dans la médecine et la recherche. Étant donné la menace infime qu'est Dyad a présent ce propos est nécessairement moins présent. Mais il est réactualisé à travers Castor. Ce groupe ne contient que des hommes. Ils ont le même défaut génétique que les clones Leda. Mais là ou ce défaut rend infertile les femmes il rend les hommes fous. Ce qui rend les Castor imprévisibles. Cependant, ce défaut est pire chez les hommes puisque celui-ci est contagieux et stérilise les femmes avec lesquelles une relation sexuelle a eu lieu. On apprend ensuite que ce défaut est utilisé à la fois comme future arme de guerre et comme moyen de recherche scientifique sur des civiles. La question de l'éthique est donc revenue à travers ce dernier point. Quant au contrôle du corps il concerne à nouveau les femmes. Castor est une menace a deux niveaux : tout d'abord il y a stérilisation des femmes sans leur accord ce qui ne peut qu'être relié à la stérilisation mise en place sous l'eugénisme dans les pays protestants (comme la Suisse au passage) mais il y a aussi la relation des hommes Castor aux femmes. Ces derniers "expérimentent" sur le plus de femmes possibles. Bien que cela ne soit pas montré dans la série on comprend rapidement que cette "expérimentation" est constituée de nombreux viols. On peut donc penser Castor comme une forme de métaphore du patriarcat alors que Dyad était une métaphore du capitalisme. Castor est composé d'hommes armés, violents constituant une menace pour toutes les femmes qui ne sont que des trophées dans un livre de compte.

*
**
***
**** Bien que la série démarre plus lentement que lors des précédentes saisons elle reprend du rythme peu après la mi-saison. Une série que je continue à conseiller.
*****

Image : Allociné

Site officiel

451168.jpg

08:44 Écrit par Hassan dans science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : orphan black | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.