27/06/2016

Le monde de Dory

Il y a un an (du moins dans l'univers de Nemo), le jeune poisson Nemo s'est perdu et a été kidnappé par un bateau. Son père, Marin, n'a pu le retrouver que grâce à l'aide de Dory. Cette poisson est brave mais elle a aussi une maladie : un trouble de la mémoire immédiate. Bien qu'elle ne se souvienne que de peu de choses elle sait qu'elle a des parents et qu'elle cherche quelque chose. Depuis un an elle vit plus ou moins avec Marin et Nemo dans leur petit coin de l'océan. Mais, d'un seul coup, des flashs de souvenirs lui reviennent. Ceux-ci semblent lui permettre de retrouver ses parents. Sur un coup de tête elle décide de voyager de l'autre côté de l'océan afin de terminer, enfin, sa quête !

N'en déplaise à certain-e-s gardien-ne-s de la culture légitime il m'arrive d'aller voir des films d'animation destiné, en premier lieu, à des enfants et leurs familles. Lorsque les scénaristes sont bon-ne-s ces films ont souvent plusieurs niveaux de lecture qui permettent à tout le monde de les apprécier (et c'est un exercice difficile d'écrire ainsi). J'avais vu, il y a longtemps, Nemo. Dory n'était qu'une sorte de clown qui servait de contre-point à la nature prudente de Marin. Bien qu'elle soit brave et elle est aussi inconsciente puisqu'elle ne se rend pas compte de ce qu'elle fait (un peu comme certains politiciens). Je trouvais donc intéressant qu'un film se concentre sur elle afin de lui donner un peu plus de profondeur. Je dois dire que c'est très réussi. Nemo et Marin et les autres personnages n'évoluent que peu. Dory, par contre, devient à la fois un personnage de courage et d'optimisme et le personnage ayant l'histoire la plus triste de bien des histoires. Les scénaristes ont réussi non seulement à montrer comment, progressivement, tout s'efface pour Dory mais aussi à montrer que la perte de ses souvenirs n'efface pas son besoin de retrouver ce qu'elle a perdu. J'ai été particulièrement frappé par l'une des dernières scènes qui montre comment Dory s'enfonce dans le désespoir et l'oubli durant une crise de panique. La peur, la tristesse et le désespoir ont rarement été si bien montré dans ce genre de film. Bref, encore une réussite pour Pixar.

*
**
***
**** Un second film encore plus réussi que le premier.
*****

Image : Allociné

478890.jpg

08:08 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le monde de dory | | | |  Facebook

Écrire un commentaire